Magazine Culture

Film : Funny Games US

Publié le 26 avril 2008 par Red

funny_games_1 funny_games_2 funny_games_3

funny_games

J'ai vu plusieurs films dernièrement mais seul Funny Games US me semblait assez solide pour faire une review. Ca ne veut pas forcément dire que j'ai aimé mais disons que j'ai pas mal de choses à dire à son sujet et c'est un film qui porte à polémique de part son côté extrêmement politiquement incorrect et pointu. Je tiens à préciser que je n'ai pas vu le film original (baptisé Funny Games et sorti en 97) donc je me suis lancé dans ce film pour tester l'ambiance et le ton et globalement je ne regrette pas d'y être passé car il est proposé sur un ton totalement atypique et crissé qui le rend différent et intriguant.

Funny Games US ça parle de deux psychopates qui prennent une famille en otage et qui s'amusent à les torturer sur un ton complètement ironique (à leur égard évidemment) jusqu'à ce que la mère, le père et le fils soient morts en l'espace de 12 heures. Le gros avantage du film c'est évidemment sa maîtrise qui contribue beaucoup voire entièrement à sa solidité. Les scénaristes vont au bout de leurs idées, n'ont peur de rien et aucune hésitation ne paraît, c'est excellent. Ils assument complètement l'enchaînement des scènes et les actions de leurs personnages.

Par contre je ne l'ai pas trouvé ni captivant, ni engageant. On connaît la conclusion dès le début et là où des films comme Sweeney Todd portent à surprendre dans leurs dénouements, on est peu surpris par la fin et encore moins attaché aux personnages qui paraissent comme complètement ordinaires et détachés du spectateur. Seule Naomi Watts arrive à faire paraître le côté fragile et perdu de son personnage, Tim Roth n'est pas forcément mauvais mais ne fait passer aucune émotion et ne rend pas son personnage attachant. Du coup j'avais plus l'impression de subir le film que d'être vraiment plongé dedans. Sauf au début qui lance magistralement bien le long-métrage avec une montée d'adrénaline très bien retranscrite par les dialogues des 2 personnages principaux. Le film est monté sur un ton ironique impressionant et les scénaristes plantent la voix dès le départ, c'était plus que réussi sur ce point-là.

Il y a à vrai dire deux séquences qui m'ont le plus tenues en haleine, c'était évidemment au début quand Peter et Paul débarquent dans la demeure de cette famille avec cet air complètement innocent et faux. Et puis le passage avec l'évasion du fils était pas mal également mais au final on sent que les scénaristes pouvaient aller encore plus loin car, de nouveau, on reste peu surpris par le déroulement de cette fraction du film.

Au niveau du jeu des acteurs, en ce qui me concerne, seuls Michael Pitt et Naomi Watts ont réussi à offrir des prestations convaincantes. Les autres personnages (il y en a pas énormément non plus) étaient mal écrits. Il faut dire que les répliques du personnage de Michael Pitt étaient complètement grinçantes de cynisme et totalement dans la veine du film. Naomi Watts doit gérer son jeu d'actrice par le silence que nécessitent les nombreuses scènes où elle apparaît et elle réussit bien le challenge. Ca n'a pas rendu son personnage attachant pour ma part, mais néanmoins réaliste et cohérent.

L'aspect du jeu qui était quand même quasi-omniprésent était bien retranscrit, notamment au travers des répliques de Paul ou des clins d'oeil qu'il fait au spectateur qui prend le masque de témoin dans cette affaire. Certaines répliques sont réellement acérées et les personnages les prononcent de manière entièrement innocente et sans scrupule. C'est osé et à la fois dérangeant.

La réalisation, sans être extraordinaire, reste efficace et certains plans sont bien mis en oeuvre. Il faut dire que c'est un point facilement négligé dans d'autres films plus légers mais indispensable dans un film comme celui-ci car il transporte le spectateur vers le sentiment que dégagent le film et les personnages. On retrouve cet objectif ici, c'est donc un point de gagné.

En bref : Un grand point négatif à attribuer à Funny Games US, c'est le sentiment de détachement qu'il crée au spectateur à l'égard des péripéties des personnages. On se sent complètement délié de ce qui se passe et c'est dommage car le matériel était là. Certains personnages comme le père ou le fils sont mal écrits mais le ton du long-métrage est intéressant et a été bien développé. On a quand-même un grand point positif: le cynisme omniprésent qui emmène le spectateur vers un monde dangereux, dérangeant et dénué de limites. Ca reste une déception pour ma part même si quelques idées ont capté mon intérêt.

Plus : la bande annonce du film qui plante bien la couleur et le timbre de Funny Games US, attention aux âmes sensibles !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte