Magazine Environnement

Débat sur la transition énergétique : la synthèse adoptée

Publié le 22 juillet 2013 par Lenergiedavancer @Fil_energie
logo_dnte_wp

Les acteurs du Débat national sur la transition énergétique ont adopté jeudi 18 juillet, lors de la dernière séance plénière, un document de synthèse visant à esquisser l’avenir énergétique de la France.

Le document sera remis officiellement au gouvernement le 20 septembre, et il devrait déboucher sur l’adoption d’une loi de programmation énergétique au début de l’année 2014.

La synthèse du Débat tente de concilier des intérêts parfois divergents, par exemple en ce qui concerne des enjeux comme le nucléaire ou des objectifs comme celui de diviser par deux la consommation énergétique de la France à l’horizon 2050.

« Ce que je crois fondamental dans notre débat, a estimé le ministre de l’Ecologie Philippe Martin, c’est que nous devons avoir le plus de monde dans la barque ». Le Débat a permis de confronter les points de vue d’élus, de représentants d’organisations patronales et syndicales, d’experts, d’ONG.

Parmi les sujets qui prêtaient à controverse : l’avenir de la filière nucléaire, les gaz de schiste, la fiscalité écologique, et surtout la division par deux de la demande énergétique française d’ici 2050. Certains y voient l’amorce d’un changement radical de nos modes de vie et de production actuels.

Les médiateurs du Débat ont craint, lors de cette dernière séance plénière, de se retrouver dans une situation de blocage. Le Medef, aux côtés d’autres organisations patronales, a souhaité effectuer quelques retouches formelles sur le document final. Celui-ci, qui devait être initialement un ensemble de « recommandations », a finalement été rebaptisé « Synthèse pour la transition énergétique de la France ».

Le directeur général du Medef, Michel Guilbaud, explique en effet que « de nombreux points ne font pas l’objet d’un consensus ». Ces points-là devront être soumis à l’arbitrage du gouvernement et des parlementaires.

Parmi les propositions phares qui figurent dans cette synthèse, on retiendra l’engagement de la France à réduire de 50% sa consommation énergétique d’ici 2050, la réduction de la part du nucléaire dans le mix énergétique français en 2025 (de 75 à 50%, comme l’avait promis François Hollande lors de la dernière campagne présidentielle), la développement des énergies renouvelables et une étude sur les impacts économique et environnemental des gaz de schiste.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lenergiedavancer 5099 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte