Magazine Santé

INSUFFISANCE RÉNALE: Supplémentation en calcium et risque de décès cardiaque – The Lancet

Publié le 22 juillet 2013 par Santelog @santelog

Alors que les insuffisants rénaux prennent fréquemment des suppléments de calcium pour réduire des niveaux de phosphore à l’origine d’une calcification des artères et d’une morbidité et mortalité cardiovasculaire, cette étude, publiée dans la revue The Lancet, remet en question cette pratique de supplémentation, chez ce groupe de patients. Pour cause, cette supplémentation en calcium augmenterait jusqu’à 22% le risque de décès chez ces patients.

INSUFFISANCE RÉNALE: Supplémentation en calcium et risque de décès cardiaque – The Lancet
Les insuffisants rénaux sévères ont une mortalité cardiovasculaire 10 à 1.000 fois plus élevée qu’en population générale en raison d’une HTA courante, mais aussi tout particulièrement d’une hyperphosphatémie qui favorise la calcification des artères, des coronaires et des valves cardiaques.

La seule possibilité de réduire les niveaux de phosphore dans le sérum est un traitement par chélateurs du phosphore, dont l’acétate de calcium, le plus utilisé, avec des doses qui euvent aller jusqu’à 6 g.

Les chercheurs Women’s College Hospital (canada) suggèrent qu’une partie du calcium, absorbé dans la circulation sanguine, va accélérer le durcissement des artères, augmentant ainsi le risque cardiaque et de décès. Ce n’est pas la première étude à aboutir à cette conclusion, rappelle le Dr Sophie Jamal, professeur agrégé de médecine à l’Université de Toronto. Sa méta-analyse de 11 études randomisées, contrôlées portant au total sur plus de 4600 patients confirme ces allégations et, pour la première fois, identifie les effets à long terme de la prise de suppléments de calcium, soit,

·   moins de calcification des artères chez les patients qui ne prennent pas de suppléments de calcium,

·   mais aussi une réduction de 22% des décès chez les patients qui suivent des traitements à base de chélateurs du phosphore non-calcium (RR : 0,78 IC : 95% de 0,61 à 0,98).

Des preuves solides pour modifier la pratique clinique, concluent les auteurs qui suggèrent des traitements ne contenant pas de calcium en première ligne pour réduire les niveaux de phosphate chez les patients atteints de maladie rénale chronique et d’autres études pour évaluer précisément l’efficacité des différents types de traitements disponibles.

Source: The Lancet 19 July 2013 doi:10.1016/S0140-6736(13)60897Effect of calcium-based versus non-calcium-based phosphate binders on mortality in patients with chronic kidney disease: an updated systematic review and meta-analysis (Visuel © Creatix – Fotolia.com)

INSUFFISANCE RÉNALE: Supplémentation en calcium et risque de décès cardiaque – The Lancet
Accéder aux dernières actualités sur l’Insuffisance rénale


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70620 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine