Magazine Blog

Ce que Justin Bieber va vous apprendre sur le Marketing… et croyez-moi, il a de quoi vous enseigner !

Publié le 22 juillet 2013 par Virtuosemarket @virtuosemarket

Article Invité rédigé par Nicolas Pène du blog éponyme NicolasPene.fr dans le cadre de l’événement Tournante Webmarketing.

Dans cet article, vous allez découvrir quels sont les secrets du marketing à succès de votre idole Justin Bieber et surtout… comment vous pourriez les appliquer à votre business (et cartonner).

Enfin, pour ceux d’entre vous qui liront cet article jusqu’au bout, je vous réserve un cadeau unique, qui n’a jamais encore été offert sur Virtuose Marketing.

Pour savoir quel est ce cadeau, lisez bien cet article jusqu’au bout. ;-)

nicolas pene, marketing, justin bieber

Qui sont vos Beliebers ?

On vous parle souvent de créer des sites de niches, trouver la bonne niche… Seulement voilà : vous n’êtes pas un chien et vos clients non plus !

Je vais même vous apprendre quelque chose d’important : vous pouvez vous attaquer à des thématiques hyper-concurrentielles (comme les sites de rencontres par exemple) et pourtant, réussir à percer.

Ce que vous devez comprendre, c’est que l’important est ailleurs : Ce n’est pas la niche qui compte, ce qui compte vraiment c’est le prospect que vous ciblez !

Pour reprendre l’exemple des sites de rencontre, si vous prenez comme cible les célibataires entre 20 et 40 ans, alors là oui, il est clair que vous ne ferez jamais le poids face aux mastodontes Meetic, Adopte Un Mec and co…

Par contre, si vous ciblez des célibataires de 20-30 ans issus d’un milieu rural, alors là, la donne sera complètement différente. Ici même thématique, mais cible différente !

Et ça, Justin Bieber l’a bien compris (il est futé ce gosse) !

En effet, si vous n’avez jusqu’à présent pas compris pourquoi ce gamin affublé d’une coupe au bol a réussi à atteindre un tel succès, c’est qu’il vous manquait probablement l’information suivante :

Le coup de maître de Justin Bieber c’est d’avoir tout simplement réussi à capter une cible qui était délaissée depuis quelques temps par les maisons de disques : la jeune ado branchée.

En effet, depuis le phénomène Boys Band, il n’y avait plus rien qui ciblait la jeune ado de 12 à 16 ans. Certes, il restait la musique house, les Black Eyed Peas, David Guetta… or, le simple fait que vous ou moi pouvions écouter ce type de musique (nous reviendrons plus tard sur ce point) indique clairement que ce genre de musique ne ciblait pas la jeune ado.

Certes, elle kiffait cette musique, mais ne pouvait pas s’y identifier.

Voilà pourquoi le phénomène Beliebers (terme très technique décrivant les fans de Justin Bieber) a pris autant d’importance : le marché était vierge et la cible importante.

Que faut-il en déduire pour votre marketing ?

Déjà un premier point important : savez-vous qui sont vos Beliebers ?

C’est LA question. Pourtant, peu sont vraiment capables d’y répondre.

Prenons un exemple : si votre site parle de jardinage et que vous me dites : « ma cible est définie par les gens qui jardinent », alors vous avez tout faux ! De même, pour prendre un autre exemple, si vous êtes dans le marketing et pensez cibler les marketeurs.

Je vous rassure, j’ai fait moi-même pendant longtemps cette erreur, pensant que mon public était tout simplement les personnes intéressées par le développement personnel.

Étrangement, je me suis rendu compte que mon client type était une femme (plus de 70% de mes ventes) alors que sur mes inscriptions à la newsletter j’avais proportionnellement plus d’hommes que de femmes (54% contre 46). Ce n’est ici qu’une des caractéristiques de mon belieber type et il en existe d’autres.

Qui est votre belieber à vous ? Est-ce un homme, une femme ? Quel âge a-t-il ? Dans quel milieu social évolue-t-il ? Ciblez-vous des professionnels ou des particuliers ?

Plus important encore : quels sont les besoins de votre belieber ?

Lorsque vous aurez identifié votre Belieber type, vous serez a même de porter le bon message, celui qui l’impactera DIRECTEMENT !

Attention, c’est important : oubliez tous ceux qui ne sont pas dans votre cible. Certes oui, vous ferez des ventes grâce à eux, mais comparativement elles seront marginales. Plus encore, en voulant viser plus large, votre cible pourrait ne plus se reconnaitre dans votre message et ainsi partir ailleurs.

N’oubliez pas : comprenez qui sont vos Beliebers, quels sont leurs besoins et… adressez-vous à eux en PRIORITÉ ?

Rien que ce simple conseil bien appliqué pourrait changer RADICALEMENT votre marketing et… plus encore… améliorer vos ventes.

Bonus : La phénomène Post Black Album

Initialement, j’ai eu l’idée d’écrire cet article en repensant à une évolution qui aujourd’hui est en train de se produire sur la stratégie Justin Bieber.

En effet, vous ne vous en rendez peut-être pas compte, mais les choses sont en train de changer… et ce qui suit va vous bouleverser mes amis beliebers !

Oui, ça va être très dur pour vous d’entendre cela, vous jeunes Beliebers du marketing, mais Justin est en train de changer de cible ! Fini les jeunes ados en pleurs, Justin Bieber à désormais des ambitions bien plus grandes.

Pour le comprendre, il nous faut également parler de Will.i.am et de Metallica… Logique me direz-vous… non ?

Pour ce faire, un petit retour dans les années 90′ à bord de ma Delorean s’impose :

Avec la sortie du génialissime Black Album et surtout l’énorme succès qui l’a accompagné, Metallica est ainsi passé du statut de groupe de métal à celui de Rock stars. La différence à noter entre ces deux termes se résume en un mot simple : notoriété.

Dès lors, après cet évènement, Metallica ne touchait plus seulement les fans de metal, mais une masse bien plus grande. Le problème ?

La masse n’apprécie pas le même style musical que le metaleux standard (le belieber initial de Metallica). Dans un tel cas, il n’y a donc que 2 options possibles : rester fidèle à la cible initiale (et vendre beaucoup moins) ou séduire cette nouvelle cible fraichement acquise et passer au niveau supérieur.

Voilà pourquoi les albums Load et Reload sont (à mon humble avis) si différents et surtout si décriés par les fans de la première heure. Autre preuve, la publicité. Je me rappelle encore à l’époque des radios telles NRJ and coe annoncer la sortie de Load ou bien MTV diffuser en boucle l’excellentissime Unforgiven II.

Nous voici donc ici bien loin du public initialement ciblé.

Ce cap est nécessaire pour un business ayant dépassé la masse critique du départ et souhaitant passer à la vitesse supérieur : il doit modifier sa cible quitte à décevoir les fans de la première heure (les early adopters). Pour vous donner un autre exemple, parlez du Twitter d’aujourd’hui à des geeks de la première heure, ils vous diront à quel point le réseau social a changé et est devenu un repère de kikoulol et de… Beliebers…

Tiens justement, revenons à notre ami Justin. Le virage stratégique dont je vous parlais initialement est justement en train de se produire. Pour exemple, son association avec Will.i.am sur l’un de ses derniers titres (un immonde et fade plagia de Daft Punk) en est l’un des premiers signes. Fini la jeune ado, Justin s’attaque maintenant à la masse et vise un public bien plus large quitte à perdre des beliebers au passage.

Vous ne me croyez pas ? Attendez un an ou deux et l’on en reparle. ;-)

D’ici là, concluons sur un sujet bien plus important : votre business. Alors, suite à cet article, connaissez-vous vraiment vos biliebers ?
Je serais heureux d’avoir vos retours et échanger ensemble sur vos beliebers types.

Cet article vous a été rédigé par Nicolas Pène, beliebers, auteur, formateur et coach en développement personnel. Si cet article vous a plu et que vous souhaitez allez plus loin, je vous invite à visiter son blog : NicolasPene.fr ;-)

P.S. : pour vous remercier d’avoir lu cet article jusqu’au bout, voici votre cadeau : Une technique ultime, utilisée par Justin Bieber pour devenir vraiment cool (comme moi).

Comment ? En adoptant la célèbre coupe de Justin : Le Bieber Bowl ! Je vous laisse découvrir la technique ci-dessous :

Image de prévisualisation YouTube

Des commentaires ?

Google+

Pour aller plus loin, voici d'autres articles :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Virtuosemarket 4653 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte