Magazine Beauté

Comment bien gerer le dissolvage du vernis a paillettes

Publié le 23 juillet 2013 par (dé)maquillages @demaquillages
Comme certains d’entre vous l’ont remarqué, je me dévergonde de jour en jour en matière de vernis. Là où l’année dernière l’orangé était la plus grande fantaisie que je pouvais oser sur mes ongles, depuis, j’ai essayé (avec plus ou moins de succès) le vernis fluo, le vernis à paillettes, le vernis velours et même (mais juste pour rigoler) le vernis magnétique. 
En juin, j’ai eu ma période « paillettes ». Et « liquid sand » (« sable liquide » : c’est à peu près la même chose, sauf que le 2ème brille moins que le 1er).
J’ai d’abord essayé un Models Own (exclu Monoprix), tellement boule à facettes que mes copines étaient surprises de voir ça au bout de mes doigts (en réalité il y a beaucoup plus de paillettes roses / rouges que ce qu'on voit sur la photo, il est moins "sage"). Je crois qu’il s’appelle Disco d’ailleurs, si vous voulez le trouver.
COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
J’ai aussi craqué sur un liquid sand Zoya bleu tendre absolument magnifique (et je n’ai pas son nom car là tout de suite je suis à 700 bornes de chez moi). Zoya, si vous ne connaissez pas encore, c’est une marque « écolo » qui fait attention à avoir le moins de solvants chimiques dans ses formules, un peu comme Kure Bazaar, avec des vernis franchement top, tant au niveau couleur, que facilité d’application, brillance, tenue… Une marque lancée en France par le site Mon Corner Bio (qui a aussi lancé le maquillage minéral Lily Lolo, et la brosse SOS Pureté, Caroline la gérante du site a vraiment du flair…). 
COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
J'ai aussi testé un assez beau vernis Sephora, disons plutôt irisé que pailleté, et découvert à cette occasion qu'ils ont une gamme de vernis plutôt pas mal, même franchement bien (j'en ai d'autres, je vous en reparlerai probablement).
COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
J’ai appliqué ces vernis consciencieusement, et je dois vous dire que concernant les vernis « pures paillettes » (ceux qui sont dans une base transparente comme le Models Own), ce n’est pas toujours facile quand on ne les utilise pas qu’en top coat mais qu’on veut un effet uniforme plus « dense » : il faut s’y prendre à plusieurs fois - selon la concentration en paillettes ou « sable » de la formule, et parfois c’est même mission impossible.
Et le problème, ensuite, c’est le dissolvage ! (oui, j’invente un mot, je ne sais pas comment dire sinon)
J’ai essayé de manière classique, coton + dissolvant, quelle galèèèèèèère ! Une horreur. Le coton s’effiloche, les paillettes agressent la matrice de l’ongle, j’ai fini… à l’acétone pur. Pas glop.
Je vous déconseille encore plus les bains dissolvants si vous ne voulez pas vous retrouver les doigts plein de paillettes la prochaine fois que vous les utiliserez (oui, j’aurais pu l’anticiper, oui, la So est parfois un peu idiote).
J’ai ensuite pensé à la fameuse base peel-off de Essence qui ne m’avait pas convaincue la fois dernière. J’ai suivi vos conseils et ai appliqué une BONNE DOSE de base avant d’appliquer le vernis. Et ça marche ! Super bien. Trop bien, en fait… la base a commencé à se faire la malle au niveau des extrémités des ongles les plus sollicités (index, majeur) juste quelques heures après application…
.  COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
Par contre, au moment de l’enlever, l’effet peel-off a cette fois super bien fonctionné et le vernis à paillette n’a pas fait long feu. A quelque chose près, comme vous pouvez le constater sur la photo ci-dessous.
COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
Toujours sur vos conseils (que ferais-je sans vous en matière de nail art, je vous le demande), j’ai testé une autre méthode : celle des papillotes de coton imbibé de dissolvant entouré de papier alu (dans mon cas, dissolvant huile UNE). On laisse poser 3-4 minutes, on passe le coton sur les ongles, et vous savez quoi… Ça part tout seul. Mais vraiment tout seul. Méthode de dissolvage adoptée !! Par contre, je vous préviens, mes ongles étant déjà fragilisés à ce moment-là, le « masque de dissolvant » a dédoublé quelques extrémités ongulaires, que je n’ai pas réussi à récupérer les 15 jours qui ont suivi, du coup, pendant mes 3 semaines de vacances, c’est opération régénération ongles nus… (#nailporn on dit, je crois ;)).
COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
COMMENT BIEN GERER LE DISSOLVAGE DU VERNIS A PAILLETTES
En conclusion : les vernis à paillettes et autres liquid sand, si on ose, ça peut être très joli, et pour les enlever, deux solutions. La première, pour du court terme (une soirée par exemple), c’est la base peel-off. La seconde, pour du long terme (les paillettes tiennent facile 1 semaine), mais à ne pas faire trop souvent ni sur ongles fragilisés, c’est papillotes coton/dissolvant/alu ! 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


(dé)maquillages 7145 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte