Magazine Finances

Yodlee cible la gestion de patrimoine

Publié le 23 juillet 2013 par Patriceb @cestpasmonidee
Yodlee Tandis que certaines institutions financières adoptent des technologies de pointe pour améliorer la qualité de leurs recommandations d'investissement, une étude du cabinet d'analystes CEB TowerGroup estime que 9 conseillers en patrimoine sur 10 sont handicapés avant tout par une absence de vue globale sur la situation de leurs clients.
Il faut d'ailleurs noter que ce défaut est autant dû aux multiples intermédiaires auxquels a souvent recours un particulier qu'au cloisonnement des systèmes d'information des banques, qui interdit dans de nombreux cas de disposer d'informations exhaustives. Partant de ce constat, Yodlee, leader incontesté de l'agrégation de comptes aux États-Unis, a choisi d'étendre son champ d'action, jusque-là focalisé sur les comptes courants et de cartes, pour développer une nouvelle offre centrée sur la gestion de patrimoine.
Ainsi, WealthCenter – c'est son nom – présentera aux investisseurs individuels un panorama complet de leurs actifs grâce à des tableaux de bord simples à comprendre et faciles à manipuler, intégrant les données issues des différents établissements dans lesquels il détiennent un portefeuille. De plus, le produit devrait s'enrichir au fil du temps, puisqu'il prend en charge les "FinApps" de Yodlee (modules complémentaires développés par des tiers).
Yodlee WealthCenter
Suivant son habitude, la société propose sa plate-forme en marque blanche aux institutions financières, qui la mettront à disposition de leurs propres clients, par exemple au sein de leurs portails de banque en ligne. Près de 3/4 des investisseurs particuliers gérant eux-mêmes leur portefeuille (aux États-Unis), ils constituent naturellement la cible principale de la solution, qui leur procurera un point d'entrée unique vers l'ensemble de leur patrimoine.
Cependant, les concepteurs de WealthCenter envisagent également une utilisation "collaborative" de ses tableaux de bord : si le client autorise son conseiller – selon des modalités qui restent à définir – à consulter l'ensemble de sa situation, le diagnostic et les recommandations de ce dernier seront beaucoup plus pertinents et pourront être mieux personnalisés.
Pour les banques qui l'adopteront, WealthCenter offre donc un double avantage : d'une part la fidélisation d'un segment de clientèle à fort potentiel, grâce à la mise à disposition d'un service utile et relativement peu répandu à l'heure actuelle (étonnamment), et, d'autre part, l'opportunité de développer directement les ventes, en particulier dans le cas où les conseillers en patrimoine peuvent aussi profiter d'une meilleure connaissance de la situation financière de leurs clients.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Patriceb 7310 partages Voir son profil
Voir son blog

Magazine