Magazine Environnement

La haine 2.0 du clash-buzz system

Publié le 23 juillet 2013 par Idealmag @idealmag2

Même Auteur ou Sujet La haine 2.0 du clash-buzz system Les médias sociaux, notamment Twitter, attisent aussi les braises du "clash-buzz system" où la réaction à chaud peut se transformer en événement national et où un "Allo, quoi !" fait le tour de la France aussi vite que prospère le crétinisme.

Jusqu'où ira-t-on dans la banalisation de la violence ?

Le Web 2.0 n'est pas un monde merveilleux où tout n'est que liberté et progrès et son coté obscur est là pour le rappeler. La partie du web dont il est question ici est l'action participative de l'internaute au contenu d'une page qu'il "enrichit" par ces commentaires devenus quasi inévitables tant sur les articles que sur les vidéos.

S'il devait y avoir un cas d'école, ce serait Yahoo. Une constante : la fréquence des commentaires particulièrement haineux, virulents et racistes qui pullulent quotidiennement, dans l'indifférence la plus totale, en bas des pages actualités. Il en est ainsi pour peu que le sujet contienne l'un des mots-clés : agression, insécurité, délinquances. Ca monte d'un cran en agressivité et en xénophobie quand on passe à des sujets où il est question de : immigration, chômage, halal, laïcité, cité, jeunes, allocations…etc. Il n'empêche qu'il existe une constante vérifiable chaque jour et j'insiste là-dessus : chaque actualité, du fait divers à l'évènement majeur ayant trait aux sujets pré-cités, déclenche inévitablement une avalanche de commentaires mêlant haine et racisme sans retenue aucune car tout semble permis aux auteurs cachés derrière des pseudos. A noter que ces derniers sont évidemment identifiables par leur compte Yahoo.
  La possibilité de commenter un contenu web sous couvert d'anonymat est devenu un vecteur de plus à l'essor de la violence. Cet anonymat crée une sorte d'impunité laissant libre court à la haine de l'autre, le dénigrement et l'insulte. Le Web 2.0 fournit indiscutablement les outils qui "montent les uns contre les autres" chaque jour et chaque jour un peu plus, facilitent la propagande et occupent les masses.

On peut d'ailleurs se demander quel est l'intérêt ou l'apport concret des commentaires lorsqu'ils sont faits à propos d'un article ou d'une vidéo. Si le but était encore l'évaluation (crédibilité, pertinence de l'info, sans interêt….), un vote positif ou négatif ne suffirait-il pas pour évaluer le contenu ?

Il est pourtant indiqué à la fin des articles des "actualités" Yahoo que : "tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire (…) pourra donner lieu à des poursuites judiciaire à votre encontre".

Publié par Ghiles DENDENE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Idealmag 46330 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte