Magazine High tech

[Impressions] Killer is Dead se fiche bien des polémiques sur le sexisme

Publié le 23 juillet 2013 par Brokenbird @JournalDuGeek

Suda 51, il s’en fiche des polémiques. Il s’en fiche du sexisme. Ça ne le touche absolument pas et il le montre dans son prochain jeu : Killer is Dead.

KillerIsDeadGigolo1

Oui, pas vraiment besoin de tergiverser. Devant nous, c’est bien un jeu du truculent Suda Goichi. Pas besoin de regarder les crédits, juste à la gueule du jeu, ça se voit. On est bien dans la lignée de Killer7, des No More Heroes et de Lollypop Chainsaw. Graphiquement, d’abord, avec ce cel shading toujours très lourd et ces traits toujours si épais. Mais dans la réalisation également, toujours recherchée, toujours un peu trash, toujours un peu folle, toujours aussi imaginative.

Suda Goichi, aime également froisser son monde. Habituellement, c’est avec des gerbes de sang qu’il s’y prend. Ici, dans son nouveau jeu Killer is Dead, on a toujours toujours les effusions de sang, mais également des phases de séduction. En effet, outre les phases de beat them all extrêmement dynamique et réussies, le joueur sera également confronté au mode Gigolo.

KillerIsDeadGigolo2Dans ce mode, le protagoniste principal, Mondo, devra séduire une fille en la déshabillant du regard ; littéralement. Une fois que Mondo enfile ses magnifiques lunettes à monture rose, il peut voir à travers les vêtements. Il devra alors en profiter pour monter son niveau d’adrénaline en regardant la poitrine ou l’entrejambe de la demoiselle heureusement préservés de la nudité par ses sous-vêtements qui, dieu soit loué, ne sont pas affectés par l’accessoire. Tout cela en loucedé, sans se faire repérer, évidemment.

Une fois que son niveau d’adrénaline est assez élevé, il devra profiter de ce courage accumulé pour lui faire un présent. Les goûts de la demoiselle en matière de cadeaux sont également révélés par les lunettes. Si le séducteur a vu juste, il remplira une jauge de cœurs. Une fois pleine, une cinématique se lance dans laquelle vous pouvez aisément deviner ce qu’il se passe. Indice : ça implique deux personnes et un lit.

KillerIsDeadGigolo3Bref, inutile de vous faire un dessin. Dans le climat tendu autour des questions du sexisme dans le jeu vidéo, ces phases-là vont forcément faire parler d’elles. Le magazine Edge, dans son numéro d’août 2013, a interrogé le patron de Grasshopper Manufacture sur ce fameux mode Gigolo et de la levée de boucliers qu’il pourrait provoquer. Suda 51 le dit et le répète, il ne se sent pas concerné par ce genre de polémiques.

Je ne me sens pas tant concerné que ça, je pense que les femmes peuvent prendre tout autant de plaisir que les hommes dans ce mode de jeu. [...] On essaye de créer un monde qui ne se revendique pas comme étant “réel”, je préfère le considérer comme un monde “hyper-réel”.

Goichi Suda prend l’exemple tout autant controversé des Bond Girls, qui viennent, entre deux missions de James Bond, “détendre” l’agent secret. Mais pour lui, encore une fois, ce n’est pas un rôle dénigrant et le jeu est prévu pour ne pas faire n’importe quoi non plus.

Nous ne dépeignons pas les femmes de manière péjorative. [...] Je pense que si vous jouez à ces modes, vous êtes capables de prendre en compte le contexte. De plus, il y a des punitions si le joueur franchit la ligne rouge avec ces femmes. Il peut tout à fait se prendre une gifle s’il fait quelque chose qui ne serait pas classe ou pas cool.

KillerIsDeadGigolo4Ces passages vont peut-être représenter 10 % du jeu, et elles risquent de causer 100 % du bruit. Ces phases amusantes, sans prétention, servent à donner de la diversité au milieu des passages de beat them all, mais flirtent avec le politiquement incorrect en occident. J’espère, pour le jeu qui promet d’être vraiment bon, qu’il ne s’embourbera pas dans les débats et que la communauté des joueurs saura se focaliser sur ce qui est vraiment important dans le titre.

En tout cas, qu’on soit d’accord ou non avec sa démarche, si il y a bien quelque chose que Suda 51 démontre avec Killer is Dead, c’est qu’il ne se laisse pas influencer par le sens du vent ou des polémiques. Il est libre. Pour le meilleur ou pour le pire.

Killer is Dead sort le 30 août 2013 en France, sur Xbox 360 et PS3. On aura l’occasion de vous en reparler.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine