Magazine Blog

Avez-vous ce qu’il faut pour manipuler le cerveau de vos prospects ? Vérifions :

Publié le 23 juillet 2013 par Virtuosemarket @virtuosemarket

Article Invité rédigé par Nicolas Sterlest du blog Les Entrepreneurs du Web.com dans le cadre de l’événement Tournante Webmarketing.

Convaincre un visiteur de lire sa page de vente au complet se révèle être un grand défi.

Pour y parvenir, vous devez appliquer quelques règles de copywriting indispensables.

Bien souvent, sa décision sera prise en quelques secondes. La seule lecture de votre titre (ou accroche) sera déterminante pour retenir son attention et susciter sa curiosité.

L’écriture d’un bon titre obligera vos clients potentiels à « se laisser prendre » par votre texte.

En clair, vous souhaitez qu’ils pensent que la décision de lire votre page de vente a été prise par eux et non dictée par votre volonté.

Beaucoup d’articles traitent du sujet donc je ne vais pas m’attarder à répéter ce qui est dit ailleurs.

Par contre, après l’accroche, vous devrez vous « attaquer » à l’introduction de votre page de vente. C’est cette partie, bien trop souvent négligée, que nous allons voir aujourd’hui.

manipuler cerveau copywriting

1. Commencer par une histoire

La plupart des pages de vente sont assez ennuyeuses à lire.

Il existe une technique qui consiste à raconter une histoire, soit inventée de toutes pièces, soit réelle ou tirée de votre parcours. Son but est d’arriver à hameçonner immédiatement votre prospect.

Cette technique est appelée « storytelling ».

Voici quelques astuces si vous décidez de l’utiliser :

  • Connaître vos clients potentiels.
    Si vos clients potentiels sont de jeunes adultes ou des retraités, vous ne raconterez pas votre histoire de la même manière. Les mots employés ou les exemples ne seront pas les mêmes.
  • Ajouter des détails.
    Ils permettent de renforcer votre histoire, un peu comme le ferait un romancier. Vous devez provoquer les sentiments de vos prospects en donnant des détails sur les personnages, sur le lieu où se déroule votre histoire…
  • Impliquer le lecteur.
    C’est la raison pour laquelle je vous conseille de bien connaître vos lecteurs. En racontant une histoire dans laquelle vos prospects peuvent se reconnaître, vous retiendrez leur attention et votre message passera plus facilement.

Voici un exemple :

3 amis avaient décidé de louer un bateau pour l’après-midi. Une fois arrivés au milieu du lac, ils s’arrêtèrent pour prendre le thé.

Très vite, ils se rendirent compte qu’ils avaient oublié la théière. « Je vais aller la chercher », dit le premier ami. Il se leva, mit une jambe hors du bateau, commença à marcher sur l’eau vers le rivage et revint au bateau avec la théière.

Après avoir fait bouillir l’eau, ils s’aperçurent qu’ils avaient également oublié les feuilles de thé. Ils se moquèrent d’eux-mêmes et le second ami se porta volontaire pour aller chercher les feuilles de thé. Il mit une jambe hors du bateau et marcha sur l’eau. Il revint rapidement, avec plusieurs feuilles de thé, en marchant également sur l’eau.

Les trois amis profitèrent alors de leur thé, mais cela pourrait être encore mieux avec quelques friandises. Le troisième ami se porta volontaire pour aller acheter les friandises dans la boutique longeant le rivage.

Il se leva comme les autres et passa une jambe hors du bateau. Il se mit à transposer son poids sur sa jambe et… SPLASH ! Il coula et lutta pour se maintenir à la surface. En le voyant se noyer, ses deux amis sautèrent pour le secourir.

Pendant que le troisième ami grimpait dans le bateau à l’abri, trempé jusqu’aux os, il demanda, « comment vous êtes-vous débrouillés tous les deux pour marcher sur l’eau ? » Les deux amis se regardèrent et dire, « Oh, c’est parce que nous savons où se trouvent les rochers. »

À partir d’une telle histoire, on pourrait, par exemple, enchaîner sur l’importance de bien savoir où l’on va pour éviter la chute et la « noyade » de son business.

2. Énoncer un PROBLÈME important

Si votre produit traite directement un problème important qui touche la plupart de vos clients potentiels, il n’y a pas de meilleur scénario que celui-ci !

Par exemple, si la majorité d’entre eux rencontre des problèmes pour réécrire des articles avec les droits de label privé et que votre produit est un logiciel de réécriture d’articles, alors vous pouvez commencer ainsi :

Avec le développement des droits de label privé, des centaines voire des milliers de personnes utilisent du contenu identique.

Le résultat ? Les moteurs de recherche sanctionnent cette pratique considérée comme du duplicate content !

Bien sûr, la meilleure méthode serait la réécriture complète des articles, mais ce travail vous demanderait des dizaines d’heures…

La solution : Un logiciel de réécriture d’articles qui va vous permettre de gagner du temps et donc de l’argent…

3. Faire des suppositions sur vos clients potentiels

Qu’on le sache ou non, nous faisons des suppositions depuis la nuit des temps.

Certaines personnes prônent le  « ne faites pas de suppositions », mais en vérité, il n’y a aucun risque à le faire, car presque tout le monde est prévisible.

Cela a été prouvé dans une étude lorsqu’un orateur posa trois questions à l’audience.

Les trois questions étaient :

  • Pensez à un nombre.
  • Pensez à une couleur.
  • Pensez à une fleur.

Il demanda ensuite : « pour la première question, combien d’entre vous ont pensé au chiffre 7 ? ». Plus des ¾ ont levé la main.

Quand il demanda à savoir s’ils ont pensé au bleu et à la rose pour les questions suivantes, le résultat était le même.

C’est fou, n’est-ce pas ?

Et bien pas tant que ça. Il s’agit en fait des réponses qui surgissent le plus souvent en premier dans l’esprit des gens.

Cette étude a simplement prouvé que les personnes sont prévisibles et aussi longtemps que vous connaîtrez la majorité de vos clients potentiels et leurs besoins, vous obtiendrez un réel avantage.

Premier exemple :

Vous avez certainement un budget serré et vous possédez moins de 100 euros à dépenser pour apprendre comment utiliser efficacement le marketing par email.

Vous savez que la majorité des prospects qui visiteront votre page de vente sont des novices en marketing et qu’ils n’ont pas forcément les moyens de dépenser une fortune en formation. En écrivant cette phrase, ils se reconnaîtront et quand vous leur annoncerez votre prix (moins de 100 euros), ils sauront déjà que votre produit est fait pour eux.

Second exemple :

Vous vendez un ebook pour arrêter de fumer :

Ce n’est certainement pas le bon moment pour vous d’arrêter de fumer, les soucis du travail, de la vie de famille…, mais vous savez que ce sont de fausses excuses.

Tous ceux qui veulent arrêter de fumer ne le font pas immédiatement, car ils se trouvent des excuses. Faites-leur prendre conscience qu’ils ont tort et qu’il n’y a pas de meilleurs moments que d’autres.

4. Garder le CONTRÔLE en mentionnant un PROBLÈME auquel votre prospect est CONFRONTÉ

Vous devez tout d’abord impliquer votre prospect à votre histoire en lui rappelant le problème auquel il est confronté.

Ensuite, il faut amplifier ce problème, comme s’il était insurmontable.

Le problème doit être vraiment important pour que votre client s’y attaque grâce à votre produit.

Attention : n’exagérez pas trop non plus au risque de ne plus être crédible.

Conclusion :

Si votre titre est bon, mais que votre introduction ne l’est pas, votre prospect va vite décrocher et n’ira pas au bout de votre page de vente.

Votre introduction doit permettre à votre prospect de se reconnaître dans votre texte. Elle doit lui faire prendre conscience de son problème et de son impact sur lui.

Vous devez le toucher au plus profond de ses sentiments et lui donner envie de connaître et surtout dobtenir enfin la solution à son problème.

Article Invité rédigé par Nicolas Sterlest du blog Les Entrepreneurs du Web dans le cadre de l’événement Tournante Webmarketing.

Google+

Pour aller plus loin, voici d'autres articles :


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Virtuosemarket 4653 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte