Magazine Sport

Une bonne alimentation pour de bons résultats

Publié le 17 novembre 2007 par Roller91

Le rythme du sportif est induit par le rythme de la fourchette.

Mais, il ne suffit pas de manger, il faut manger les bonnes choses au bon moment.

L’alimentation fait partie de la préparation du sportif.

Si vous êtes un sportif "loisir", les règles sont un peu moins strictes que pour un compétiteur à haut niveau.

Les sportifs "loisir" ou "occasionnels" pourront privilégier les légumes, les fruits et les produits laitiers tout en faisant attention aux graisses, sucres et à la consommation d’alcool. Contrairement aux idées reçues, il ne faut pas totalement supprimer la viande (ou alors compenser par autre chose) ni abandonner les féculents et le pain.

Il faut distinguer plusieurs étapes dans l’alimentation : avant, pendant et après l’effort.

-
 Avant l’effort : Comme les écureuils, il faut constituer des réserves. Mais, pas trop non plus !

Tout d’abord, buvez entre 1 litre et demi à 3 litres d’eau par jour par petites quantités. La prise hydrique est fondamentale.

* Faites un avant-dernier repas copieux, à base de féculents (pâtes, riz,...), excellentes sources de glucides complexes sans oublier des protéines et des lipides de qualité (huile d’olive, poissons gras). Supprimez les aliments riches en fibres (légumes, crudités...) difficiles à digérer.

* 3 heures environ avant l’effort, prenez un dernier repas, plus léger et très digeste. Ce repas ne comportera surtout pas de plat en sauce, de soda ou d’eau gazeuse.

Le repas pourrait être composé des éléments suivants :

-
 Glucides : pâtes à la sauce tomate, pain, riz, pizza, pommes de terre cuites au four,...
-
 Protéines : jambon cuit, yaourt, fromage blanc,...

-
 Pendant l’effort : il faut alimenter le moteur et recharger les batteries.

Lors d’efforts prolongés, n’hésitez pas à consommer des éléments sucrés et riches en glucides (fruits secs, pâtes de fruits, barres de céréales...). Cela vous permettra d’éviter la célèbre "fringale".

N’oubliez pas de vous réhydrater régulièrement avec une boisson sucrée et si possible minéralisée. Cela vous permettra non seulement d’être plus efficace durant l’effort en compensant les pertes dues à la sueur, mais également de réduire les risques de crampes.

-
 Après l’épreuve : il faut éliminer les toxines et reconstruire les ressources.

* Dès la fin de l’épreuve et pendant les heures qui suivent, buvez à volonté une boisson légèrement sucrée et minéralisée.

* Au menu du repas suivant, la consommation de légumes, fruits frais et des féculents permet de reconstruire les ressources amenuisées.

..... En espérant que cet article ne vous ait pas coupé l’appétit....


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Roller91 2527 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte