Magazine Humeur

Paris contre les piétons !

Publié le 23 juillet 2013 par Delanopolis
Notre ami Jean-Claude ARON, président de l'association Franz Liszt, qui s'attache à défendre notamment les neuvième et dixième arrondissements a rédigé un bref texte qui résume la nocivité de la politique hidalgo-delanoiste pour les piétons et notamment les risques croissants que leur font courir une cohabitation mal organisée avec les vélos. Paris contre les piétons ! PARIS CONTRE LES PIETONS !

Le Maire de Paris a décidé de lutter contre les piétons à Paris.

En tous cas, si ce n’est pas une volonté affichée, c’est le résultat de sa politique de transport.

Ce qui suit paraît exagéré, pourtant c’est l’exacte vérité de ce que vivent les parisiens dans leur quotidien.

En effet, voici les mesures qui sont prises ainsi que les résultats :

1.- Création de bouchons dus au rétrécissement des voies, des feux en début de voie et réglages inconsidéré des feux.

Conséquences :
a) les voitures bloquées aux carrefours, donc sur les passages pour piéton qui obligent les piétons de slalomer entre les voitures pour traverser en se battant contre les motos qui slaloment aussi entre les voitures bloquées ; une pensée particulière pour les piétons en béquilles ou avec une canne ou avec une poussette.
b) les motos bloquées dans les rues roulent sur les trottoirs où ils bousculent les piétons.

2.- création de voies cyclables sur certains trottoirs

Conséquences :
Les cyclistes se croient prioritaires sur ces voies, y compris à l’approche des passages pour piétons marqués « attention piétons » au lieu d’indiquer « priorité piéton », ils n’ont pas de feu spécifique, donc passent allègrement au rouge en bousculant les piétons, tant au droit des passages pour piétons qu’aux arrêts de bus où les piétons sont obligés de descendre du bus directement sur la voie cyclable.

Certains cyclistes ont envahi tout le trottoir, même en dehors de la piste cyclable.

3.- création des panneaux « tourne à droite » ou « va tout droit »

Conséquences :
Les cyclistes se croient prioritaires, ne marquent pas l’arrêt, bousculent les piétons qui traversent au bonhomme vert, et ils se croient autorisés à aller tout droit même si l’indication est de tourner à droite.

D’autre part, les cyclistes se croient autorisés à brûler tous les feux, même sans indication spécifique.

4.- Contre-sens cyclables

Conséquences :

Les piétons sont obligés de regarder des deux côtés, même dans les rues à sens unique, et lorsqu’ils passent sur le passage piéton au bonhomme vert, ils se font bousculer par les cyclistes qui brûlent le feu rouge.

Rappelons que la marche à pied est le premier mode de transport dans Paris intramuros et de loin ! Mais il ne permet guère de faire de la com' et la mairie s'en moque. Quant au résultat, il est accablant : en 2012, avec 18 morts, les piétons représentent à eux seuls près de la moitié des victimes des accidents de la route., seule catégorie pour laquelle le chiffre est en hausse.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delanopolis 92749 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines