Magazine Société

Paris vient de prendre le pouvoir sur 124 communes. Notre politique municipale de logement sera décidée bien ailleurs...

Publié le 26 juillet 2013 par Micheltabanou

Les députés ont voté la création de Paris Métropole, la fusion entre Paris et la petite couronne… Paris Métropole, 6 millions d’habitants, sera censé gérer notre vie quotidienne. Le Parti Socialiste porte cette responsabilité d’avoir porté un projet sans aucune concertation ( aucune ville aucune intercommunalité n’ont été consultées – à Fontenay je n’ai même jamais perçu le moindre débat à venir… et le Parti Socialiste local avec J.-L. Carrier et P. Bedouret évoquer ce sujet..., pour cause il est sorti d'un chapeau sans concertation!).Et cela est évident tant ce projet décide de la mort pure et simple de nos communes et intercommunalités ! Aucun intérêt communautaire n'est défini dans ce texte. On n'a jamais vu un tel coup de force. Cela n'apparaissait dans aucun programme socialiste, je peux le confirmer !

Il est nécessaire de créer une Métropole mais en fixant des compétences métropolitaines obligatoires ( transports, logement, gestion de l'eau, de l'électricité, du gaz) et permettant des compétences facultatives. Rien de tout cela dans le projet. On fait une erreur historique en séparant l'entité qui s'occupe du transport, la région, de celle qui s'occupe du logement, la métropole.

Il va être mis en place un fonds d’aide pour les départements pauvres. Sachant que le total des budgets des quatre départements de la petite couronne est supérieur à 8 milliards d'euros, on parle d'un fonds marginal de compensation des écarts de richesse entre les trois départements de 50 millions ! Ce n'est pas un rééquilibrage, c'est une poussière, une aumône. La charité ! Mais les départements ne sont pas les principaux concernés par les inégalités territoriales. Rien n'est fait au niveau des communes. Avec ce projet, Paris prend le pouvoir sur les 124 autres communes, alors qu'elle est la ville qui a les impôts locaux les moins chers parce qu'elle a les plus grandes sociétés, et en même temps les services les plus performants. Les villes qui sont parmi les plus pauvres de notre région, n'auront même plus la capacité de décider de ce qu'elles construisent, à quel rythme, où et comment. Il en va de même pour Fontenay-sous-Bois, beaucoup plus aisée et cela par une politique de développement économique harmonieuse…porté par une attention concertée avec la population dont le bien vivre est notre premier souci. Et dernièrement Monsieur Bedouret se plaignant d’un soi-disant problème de gouvernance municipale, d’une concertation bafouée de la part du Maire sur la question immobilière de la boucle A86 peut ranger ses dossiers, sa vertu et sa morale dans les cartons car avec cette métropole il nous est retiré les décisions de proximité de notre propre développement ! Tout est transféré à la métropole et la concertation directe avec les protagonistes de terrain sera balayée car devenue de fait inexistante... Et je vous le dis en mille, le même, se mettra à défendre dithyrambiquement ce projet imposé par la contrainte en dehors de tout débat républicain, de tout dialogue, de toutes tables rondes citoyennes! Ses mots seront sans couleurs, fades, et surtout écrits à la mode Tefal c'est-à-dire sans accrocher une moindre remarque. Au tableau noir en élève studieux il récitera la leçon à son maître… alors que d’autres dans un esprit républicain refuseront les politiques imposées à la hussarde, rejetteront les méthodes à la Brumaire qui nous sont opposés. Sur son blog notre ami est très silencieux sur ces questions!

Ce projet supprime toute autonomie des maires dans les communes. Ils n'auront plus de réel pouvoir. La métropole décidera de ce que l'on construit comme zones d'entreprises, comme logements, comme logements sociaux, et avec quelle densité de population.... C'est le retour des grandes barres qui ont construit les ghettos. Construire des logements sans prendre en considération la capacité des villes à construire les écoles, les équipements et les services publics qui doivent accompagner ces logements, c'est juste fou ! J’ai un œil sur Fontenay et j’imagine que demain notre travail municipal de réaménagement de La Redoute – avec l’ensemble des paramètres de consultation citoyenne – n’aurait pu se décider sur place ! Nous n’avons plus la maîtrise de notre avenir ! Avec cette loi les maires ne feront qu'appliquer des décisions prises par une assemblée de plus de 400 élus ! Plus que le Sénat ! Deux fois plus que la région Ile-de-France ! Et de ces élus parlons-en !!! La métropole sera mise en place en 2016, mais elle n'aura des élus par population qu'en 2020 ( parce que les Verts ont fait le forcing pour un amendement allant dans ce sens !!!) Mais, tenez-vous bien : pendant quatre ans, les citoyens ne pourront pas s'exprimer et tous les schémas d'urbanisme, de ZAC, etc., seront adoptés d'ici là. Personne ne sait comment ils seront élus, sur quelle base, si tous les territoires seront représentés ou pas... On est dans l'improvisation la plus totale. Un déni républicain !

Des députés, Front de Gauche, Centristes ont présentés des amendements pour soumettre la mise en place des métropoles à un référendum de la population concernée en même temps que les Municipales de 2014. Acte démocratique par excellence que le gouvernement a refusé ! Le gouvernement va priver par cette loi les citoyens de leur élu de proximité : le Maire. Le Maire qui a le pouvoir de faire vivre des politiques de proximité, d’intérêt général pour sa commune et ses administrés… Il y a bien un coup de force. Et si ce référendum n’a pas été accordé en débat parlementaire il en est un tout autre qui fera sonner un verdict terrible contre les candidats PS lors des prochaines municipales : celui du choix des électeurs qui se rangeront derrière leur référent politique et républicain majeur : leur maire !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Micheltabanou 5858 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine