Magazine Santé

CANCER: Pourquoi les femmes grandes sont plus à risque – Epidemiology, Biomarkers & Prevention

Publié le 26 juillet 2013 par Santelog @santelog

CANCER: Pourquoi les femmes grandes sont plus à risque – Epidemiology, Biomarkers & PreventionLa taille d’une femme fait partie de ses facteurs de risque de cancer, en particulier après la ménopause, selon cette étude publiée dans Cancer Epidemiology, Biomarkers & Prevention, une revue de l’American Association for Cancer Research. La taille est ainsi liée au risque de cancers du sein, du côlon, de l’endomètre, du rein, de l’ovaire, du rectum et de la thyroïde, mais aussi du myélome multiple et du mélanome.

Cette étude menée auprès de 20.928 femmes ménopausées, âgées de 50 à 79 ans, suivies durant 12 ans et diagnostiquées avec un ou plusieurs cancers invasifs au cours du suivi. Ces femmes participaient à une cohorte de 144.701 femmes, the Women’s Health Initiative (WHI). Le Pr Geoffrey Kabat, épidémiologiste à l’Albert Einstein College of Medicine de l’Université Yeshiva (New York) et ses collègues ont pris en compte l’activité physique, la taille et le poids des participantes au début de l’étude et les facteurs de confusion possibles, notamment l’âge, le poids, l’éducation, le tabagisme, la consommation d’alcool, et l’hormonothérapie.

Les chercheurs constatent que pour chaque augmentation de taille de 10 cm, le risque de développer un cancer augmente de 13% : En particulier,

·   De 13 à 17% pour le mélanome, les cancers du sein, des ovaires, de l’endomètre et du côlon.

·   De 23 à 29% pour les cancers du rein, du rectum, de la thyroïde et du sang.

·   Sur les 19 cancers étudiés, aucun ne présente d’association négative avec la taille.

Les auteurs se déclarent eux-mêmes surpris par l’incidence des cancers positivement associés à la taille mais commentent : «  En fin de compte, le cancer est le résultat d’un processus lié à la croissance, il est donc logique que les hormones ou autres facteurs de croissance qui influencent la taille influencent aussi le risque de cancer  ».

A noter, la taille n’est pas un facteur de risque modifiable mais son association avec d’autres facteurs environnementaux, comme l’alimentation par exemple, suggère de prêter attention à ces autres facteurs, dès le début de vie et vont influer sur la santé à l’âge adulte.

Source: Cancer Epidemiology July 25, 2013; doi: 10.1158/1055-9965.EPI-13-0305 Adult Stature and Risk of Cancer at Different Anatomic Sites in a Cohort of Postmenopausal Women (Visuel © JPC-PROD – Fotolia.com)


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine