Magazine Politique

Bréviaire stratégique (HCB)

Publié le 26 juillet 2013 par Egea

Voici un petit ouvrage indispensable pour celui qui commence à s'intéresser à la stratégie, ou pour le spécialiste. Mais je pense particulièrement aux candidats à l'école de guerre. Indispensable, pas cher, extrêmement lisible. Ciselé, pour tout public.

Bréviaire stratégique (HCB)

De quoi s'agit-il ?

D'un ouvrage posthume d'Hervé Coutau-Bégarie (1956 - 2012), professeur de stratégie à l'école de guerre, et auteur notamment d'un traité de stratégie qui a servi de référence à de nombreux auditeurs assidus de l'amphi Foch. Mais le Traité est une œuvre énorme, et difficilement digeste, puis qu'il parle de tout. Aussi bien, de nombreux lecteurs étaient rebutés pas l'épaisseur et le poids de cet objet qui méritait, plus que d'autres, le nom de "volume". Et si on y trouvait tout, s'il servait de référence, si chaque fois qu'on cherchait une notion on s'y référait, au moins pour commencer le travail, avouons que ce n'était pas forcément le meilleur moyen d'entrer en stratégie, et d'avoir un aperçu d'ensemble, et pédagogique, de la discipline.

Voici donc ce bréviaire qui est une "initiation" à la stratégie. Et là encore, tout y est - ou presque. Précisions : tout y est, "à l'essentiel", puisque l'ouvrage est composé de 555 maximes ou propositions. Pas de raffinement, la thèse est exposé, éventuellement l'auteur de référence est évoqué (mais on ne trouvera aucune bibliographie à la fin). Cela donne par exemple :

(La dimension matérielle) n'en devient pas pour autant exclusive. C'est l'erreur de base du discours sur la Révolution dans les affaires militaires (RMA) d'évacuer la dimension intellectuelle pour tout ramener à des processus techniques.

Ou encore : Différence avec l'économie, dans laquelle le nombre des agents est indéterminé, chacun affrontant simultanément tous ses concurrents (Simmel).

Ou aussi : La volonté d'agir ne suffit pas, il faut être capable de maîtriser une situation (Freund). La stratégie est affaire d'intelligence commandée par la volonté.

L'ouvrage (111 pages) est divisé en dix chapitres : De la stratégie pure - De la science stratégique - De la méthode stratégique - Des principes stratégiques - Des calculs stratégiques - De l'art stratégique - De la stratégie nucléaire - De la stratégie maritime - De la stratégie aérienne - Du stratège.

La vulgarité ambiante et mercantile aurait certainement tenté de renommer l'ouvrage "la stratégie pour les nuls". C'eût été faire injure aux ambitions de HCB, et surtout à son respect du lecteur et de tout apprenti stratégiste (ou stratège, d’ailleurs, car il s'adressait aux deux).

Il reste que ce manuel d'apprentissage est, aussi, un excellent mémento, utile aux stratégistes plus avertis, qui se replonge avec bonheur dans les enchaînements de base de la discipline, et qui y retrouve les subtilités sur lesquelles il s'escrime sans avoir la limpidité et le coup d’œil du maître.

Bref, chaudement recommandé, et en plus, vous ferez une bonne œuvre.

Bréviaire stratégique

  • Hervé Coutau-Bégarie
  • Editions Argos, 12 euros.

O. Kempf


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Egea 3534 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines