Magazine Séries

Critiques Séries : Orange is the New Black. Saison 1. Episodes 10 et 11.

Publié le 28 juillet 2013 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2013-07-28-14h30m00s24.png

Orange is the New Black // Saison 1. Episodes 10 et 11. Bora Bora Bora / Tall Men with Feelings.


Mon addiction pour Orange is the New Black n'est certainement pas prête de s'arrêter. Ces deux nouveaux épisodes rendent eux aussi accro tout en faisant évoluer la série dans une direction différente et parfois même inattendue. Tout commence avec Pennsatucky qui va découvrir qu'elle peut guérir les gens avec ses dons qui lui auraient été communiqués par Dieu. Si tout cela est assez étrange et pas très crédible, la série parvient à donner au personnage l'envie de croire (comme toutes les autres femmes de la vie de cette série d'ailleurs). En tout cas, Orange is the New Black parvient à transformer quelque chose d'assez surréaliste en quelque chose de touchant. Et l'on a envie d'apprécier Pennsatucky. Je trouve cette fille énervante au premier abord mais au fond elle tente juste d'aider les autres. Ce que j'ai du mal à accepter cependant vis-à-vis d'elle c'est le fait qu'elle veuille nuire à Piper et à Alex tout simplement parce qu'elles couchent ensemble.
Je trouve ça un peu grossier mais il fallait aussi trouver des ennemies à ces deux filles (bien que cela ne soit pas exploité dans ces deux épisodes). "Bora Bora Bora" mélange les genres et les personnages (et le tout de façon assez efficace finalement). J'ai bien aimé le moment où les prisonnières doivent faire peur à des délinquantes juvéniles. C'était drôle dans le sens où au fond elles n'ont pas vraiment de quoi avoir peur. Toute l'histoire de l'adolescente en fauteuil roulant était plutôt bien fichue, surtout qu'elle est pleine de bonnes surprises finalement. Notamment avec Piper qui va lui expliquer qu'au fond elle n'est pas la fille la plus dure de la prison mais qu'il faut survivre dans ce milieu difficile, même quand l'on est toute seule. Et puis il y a le moment hilarant où Pennsatucky tente de lui redonner l'usage de ses jambes avec ses mains soit-disant miraculeuses. Du côté de Pornstache, son business de médicaments ne fonctionne pas aussi bien qu'auparavant. Surtout depuis que notre copine Tricia a tenté de sortir de la drogue afin que Red voit qu'elle a fait des efforts pour regagner sa confiance.

vlcsnap-2013-07-28-13h55m37s128.png
Je trouve dommage que l'on n'ait pas pu voir plus longtemps Tricia puisque cette dernière va mourir et afin que cela ne soit pas une overdose aux yeux de tout le monde (et que le business de Pornstache ne soit pas découvert), ce dernier va faire en sorte de maquiller ça en suicide. J'ai trouvé ça horrible. D'autant plus que l'on va nous présenter la manière dont Tricia est arrivée en prison, et surtout pourquoi elle y est arrivée. C'était une histoire assez sordide finalement. Elle avait une amie avec qui elle faisait la manche et qui va finalement réussir à trouver quelqu'un dans sa vie et un travail. Alors que de son côté, Tricia a finie accro au crack et complètement stone, sans logement et sans moyen de payer ses dettes (celles qu'elle voulait payer à tous les gens qu'elle devait de l'argent). Orange is the New Black m'a beaucoup touché avec cette intrigue car l'on sent encore une fois la difficulté de la vie de ces personnages. Au fond, c'est vrai, ils ont tous plus ou moins un passé particulièrement horrible.
Cet épisode est passé à une vitesse folle et je dois avouer que Orange is the New Black est une vraie bonne surprise quand elle fait ce genre de choses. Je ne sais pas vraiment ce qu'il faut attendre du reste de la saison mais je suis content de voir que pour le moment je ne suis pas déçu. Cet épisode était très bien équilibré dans le sens où il prend le temps de nous raconter tout un tas de choses de façon intelligente sans vouloir trop mettre en avant chacun des personnages. Et puis vient "Tall Men with Feelings". Larry va enfin avoir droit à son interview en radio. La fin de cet épisode de Orange is the New Black était bouleversante. D'un côté car Piper se rend compte que Larry sait pour elle et Alex, mais d'un autre côté elle va surtout découvrir que c'est Healy qui lui a filé l'information. Tout cela risque de déclencher une guerre mondiale entre Healy et Piper que j'ai hâte de voir. Le fait qu'ils rompent pour le moment leurs fiançailles était aussi très logique mais Larry est notre seul lien avec l'extérieur (hormis les surveillants de prison) du coup je me demande s'il sera là la saison prochaine…
vlcsnap-2013-07-28-14h38m35s47.png
L'interview va permettre de changer la dynamique autour de Piper. En effet, les gens qu'elle peut apprécier dans cette prison vont se rendre compte qu'elle n'a pas nécessairement une bonne opinion d'elles. Notamment de Claudette qu'elle pense être une meurtrière capable de la tuer dans son sommeil. D'ailleurs, Claudette est quelqu'un de touchant finalement. Elle a beau être une vraie bougonne et avoir tué quelqu'un, ce que j'ai découvert dans ces deux épisodes était différent. Elle va retrouver l'amour de sa vie qui va enfin venir lui rendre visite. C'était mignon comme tout ces petits moments et cela permet de voir encore une fois Claudette sous un autre oeil que je dois avouer bien aimer. Je ne sais pas comment elle va évoluer mais j'aime bien. Par ailleurs, ce que j'ai bien aimé c'est le développement de la relation entre Piper et Alex. Ces deux filles vont partager des choses aussi bien dans le présent que durant des flashbacks qui nous permettent de mieux comprendre comment elles se sont séparées. Orange is the New Black ne cherche pas à en faire une tonne autour des émotions qu'elle développe, ce qui au fond est une bonne chose.
Et puis nous avons Diaz qui est toujours enceinte mais qui tente de le cacher. Si à l'extérieur sa famille commence à menacer John de prendre soin d'elle (j'ai adoré le face à face assez amusant et grossier qui m'a rappelé certains moments où Guillermo Diaz pouvait faire face à Mary Louise Parker dans Weeds), à l'intérieur il ne dit rien et tente de prendre soin d'elle du mieux qu'elle peut. Cependant, Red a aussi une idée : celle de faire en sorte que tout le monde croit que l'enfant de Diaz est celui de Pornstache afin de l'évincer de la prison. Tout cela est assez saugrenu et glauque comme idée mais j'aime bien. Surtout que je vois très bien Diaz craquer à un moment ou à un autre et se rendre compte qu'elle ne peut pas faire ça au père de son enfant (et bon dieu, elle a quand même accepté de se faire rôtir l'allumette par Pornstache, PORNSTACHE quoi). Bref, j'ai déjà hâte de voir les deux derniers épisodes de la saison bien que je suis certain que l'on va encore une fois nous en mettre plein les pupilles…
Note : 8/10 et 8/10. En bref, deux très bons épisodes de Orange is the New Black qui amènent petit à petit vers une fin de saison émouvante et surprenante.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines