Magazine Santé

DÉMENCE: La Chine largement sous-diagnostiquée – British Journal of Psychiatry

Publié le 29 juillet 2013 par Santelog @santelog

DÉMENCE: La Chine largement sous-diagnostiquée – British Journal of PsychiatryCette étude du King College de Londres révèle que plus de 90% des cas de démence en Chine, ne sont pas détectés donc pas diagnostiqués, et cela malgré une prévalence réelle élevée de démence, en particulier chez les plus âgés des  zones rurales. Ces experts en santé publique, dirigés par le Dr Chen Ruoling, soulignent l’urgence d’une stratégie d’éducation de la santé mentale ciblant davantage les populations à haut risque pour améliorer les taux de diagnostic en Chine, et mettre en œuvre des services de soutien pour les malades et leurs familles, partout dans le monde.

La démence affecte 50 millions de personnes dans le monde, 10 millions résident en Chine. Au total, 35 millions de malades ne sont pas diagnostiqués. La démence entraîne pourtant des effets débilitants, détérioration de la mémoire, de la pensée, incapacité d’accomplir les activités quotidiennes et est devenue une cause majeure d’invalidité et de dépendance chez les personnes âgées. Seul le diagnostic et la prise en charge précoces pourraient atténuer l’impact pour les patients et leurs familles et le fardeau financier pour les sociétés.

93% des cas de démence chez les personnes âgées de 60 ans et plus passent inaperçus, révèle le Dr Chen, expert en santé mondiale au «  King  ». Son étude a porté sur un échantillon de 7.072 adultes âgés, de 6 provinces de Chine, en milieux urbain et rural. 359 personnes âgées ont été diagnostiquées atteintes de démence et 328 de dépression. Seuls 26 participants avaient préalablement reçu leur diagnostic.

Un sous-diagnostic fortement associé à un faible statut socioéconomique et à la résidence en zone rurale : En Chine rurale, le revenu annuel moyen est de 2 à 5 fois inférieur à celui des zones urbaines et le taux d’analphabétisme atteint 90%. La couverture médicale et les services de santé sont insuffisants. A ces facteurs, s’ajoute des facteurs culturels chinois car la démence est liée à un soutien social fort qui peut masquer la maladie au détriment de sa détection. Les chinois vont également avoir tendance à interpréter les symptômes de démence chez les personnes âgées comme partie acceptable du processus de vieillissement.

Alors que l’étude des facteurs sociaux, économiques et culturels qui influencent les attitudes et l’accès au diagnostic de démence est essentielle pour développer des stratégies, ces conclusions qui soulignent les taux de détection très bas de la démence chez les personnes âgées en Chine, vont faire réfléchir dans le monde entier.

Source: British Journal of Psychiatry July 25, 2013 doi: 10.1192/bjp/bp.112.119354Determinants for undetected dementia and late-life depression (Visuel © diego cervo – Fotolia.com)

DÉMENCE: La Chine largement sous-diagnostiquée – British Journal of Psychiatry
Accéder aux dernières actualités sur la Démence


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine