Magazine Journal intime

Au Cambodge, Hun Sen est réélu malgré une forte poussée de l’opposition

Par Cambodgetour @cambodgetour
Le premier ministre cambodgien, Hun Sen, dépose son bulletin de vote près de Phnom Penh, le 28 juillet.

Le parti du premier ministre cambodgien, Hun Sen, a remporté les législatives du dimanche 28 juillet, mais l’opposition a enregistré des gains importants, devenant une force politique avec laquelle le gouvernement va devoir compter.

Sam Rainsy, figure de proue de cette opposition, récemment revenu d’un exil forcé de quatre ans en France, s’est félicité de "ce jour historique" : "Les électeurs se sont déplacés en grand nombre pour exprimer leur volonté et la démocratie est en marche", a-t-il déclaré.

Sa formation, le Parti du sauvetage national du Cambodge (CNRP), a cependant refusé d’accepter les résultats proclamés en raison du nombre de fraudes qui auraient entaché le scrutin : des représentants du parti ont dénoncé "des irrégularités sans précédent" durant les opérations de vote, notamment le fait que certains électeurs se sont aperçus en arrivant aux urnes que l’on avait déjà voté pour eux… Des représentants du parti ont appelé à la mise sur pied d’une commission supervisée par les Nations unies pour enquêter sur ces accusations.

Le Parti du peuple cambodgien (CPP) du premier ministre, Hun Sen, au pouvoir depuis vingt-huit ans, a annoncé avoir remporté 68 sièges à l’Assemblée nationale, soit 55 % des 123 postes de députés. Mais, aux dernières législatives,… Source Le Monde

 


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cambodgetour 284 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte