Magazine

Leavers assembly

Publié le 25 juillet 2013 par Pomdepin @pom2pin

Ça y est enfin, les vacances scolaires d’été ont commencé. Certains élèves ont définitivement quitté l’école primaire et vont entrer au collège, les secondary schools. Et ils ont fêté cet événement avec les fastes qui s’imposent, par une leavers assembly.

Tout comme pour les sports days, les leavers assemblies varient un peu d’une école à l’autre.
L’assembly, littéralement, l’assemblée des partants commencent généralement par un petit spectacle ou présentation vidéo. Devant toutes les classes réunies et les parents, déjà émus avant le début des festivités, les grands reviennent sur l’ensemble de leur scolarité. On a droit aux photos souvenirs, aux anecdotes amusantes, on les revoit quand ils ont commencé l’école primaire, à 4 ans. Si leur enseignant est d’un tempérament artistique, ils ont répété de longues semaines et ils poussent la chansonnette ou présentent de petites saynètes. Il semblerait que les institutrices considèrent que l’assemblée est un échec personnel si les grands ne parviennent pas à émouvoir l’assistance comme les élèves. On a donc droit à des pré adolescents en larmes , chantant de grandes déclaration d’adieux à jamais à leurs petits camarades, en larmes également. Les mouchoirs en papiers commencent alors à circuler dans le public, les enseignants de leurs années précédentes pleurent aussi. Le head teacher, c’est a dire le directeur, prend ensuite la parole pour évoquer avec des sanglots dans la voix les merveilleuses qualités de tous ces charmants enfants dont il rêvait de se débarrasser pas plus tôt que la veille. C’est soudainement un déchirement de voir partir ses petits anges. Les surveillants, qui essayaient de maintenir une certaine dignité, craquent aussi, il n’y a déjà plus de mouchoir…si par hasard un parents n’est pas en pleurs, il manque d’être lynché. Heureusement, l’instituteur metteur en scène a tout prévu, on attaque le deuxième chant, encore plus poignant que le premier. Les enfants sur l’estrade se tordent de chagrin, les parents, devant tant de douleur, sont non seulement en larmes , mais aussi sur le point de se jeter sur le directeur pour réclamer un impossible redoublement, leur progéniture étant visiblement incapable de quitter le cocon de l’école primaire…

Pour se remettre de tant d’émotions, on attaque l’incontournable barbecue, quelles que soient les conditions climatiques. Heureusement, cette année, la canicule frappe toujours, mais la pluie n’aurait pas arrêté les agapes, un auvent est toujours prévu. Et soudain, la tragédie se transforme en franche partie de rigolade. Ce n’est plus que rires et jeux, pour les enseignants, les parents et surtout les enfants. Il y a toujours quelqu’un qui propose une partie de rounders, une sorte de cricket simplifié qui réunit petits et grands à la grande joie de tous, sauf des malheureux français, qui n’ont toujours rien compris aux règles et se réfugient dans la supervision des grillades ou la distribution des jus de fruits. On y gagne toujours une réputation de gens extrêmement serviables mais peu sportifs. Certaines écoles organisent ensuite des sorties, du centre d’aventure accrobranches au stade d’athlétisme le plus proche. On peut aussi improviser une discothèque en plein air. Les leavers font signer leurs polos d’uniformes par leurs petits camarades, c’est la fête, youpi!

Et soudain, l’ambiance retombe, c’est l’heure de se séparer définitivement et de dire vraiment adieu à ses années d’école primaires. Les larmes ne sont plus mises en scènes, et à la tristesse des au revoirs se mêle l’angoisse de rentrer au collège dans juste 6 semaines…heureusement, tout ça est balayé des le lendemain: c’est les vacances!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pomdepin 10199 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte