Magazine Photos

Le coup de gueule du Genevois: marre de la CEVA!

Par Haykel

Espace citoyen, ce blog est ouvert à toutes et à tous. Aujourd’hui, une lectrice m’a envoyé cette missive pour parler des désagréments que subissent certains habitants qui se trouvent sur le tracé de la CEVA. Son amie habite le quartier cousu de Champel qui selon elle a perdu son âme avec la disparition des beaux espaces verts.

1.jpg
Les habitants de Champel et particulièrement ceux qui habitent autour de l’ancien parc où se déroule actuellement les travaux de la CEVA vivent un véritable calvaire. En effet, en cette période de vacances les riverains sont condamnés à se réveiller ou plutôt à sursauter à partir de 6h30 et ce à cause des bruits insoutenables des grues, des marteaux piqueurs et autres bulldozers. Habituellement, les travaux ne commencent jamais avant 07h00 cependant, ces derniers temps les réjouissances débutent bien plus tôt à titre d’exemple ce matin ils ont démarré à 06h40.

2.jpg

C’est inadmissible dans un pays où les lois concernant les normes du bruit sont claires et bien controlées. On est en plein été et on ne peut même pas profiter des fêtes de Genève étant condamnés à se réveiller dès 06h30 par le bruit insupportable des engins de chantier. Les riverains ont vu leur qualité de sommeil se détériorer. Ils sont excédés, épuisés, fatigués, résignés et même déprimés comme pourrait le témoigner une amie qui ne peut même pas ouvrir les fenêtres avec cette chaleur pire elle n’arrive même plus à dormir avec des boules quies tellement le bruit est fort et strident! Dommage pour ce charmant quartier dont le paysage est entrain de se défigurer chaque jour un peu plus. Vivement le départ des ouvriers du chantier en vacances. ça sera un répit bien mérité!

Et demain est un autre jour!


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Haykel 14399 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines