Magazine Cyclisme

Liege/bastogne/liege : du grand valverde

Publié le 27 avril 2008 par Cyclisman

DEUX JOURS APRES SON ANNIVERSAIRE DE 28 ANS , ALEJANDRO VALVERDE S’EST IMPOSE DE BELLE MANIERE SUR LA DOYENNE, DEVANCANT NETTEMENT AU SPRINT REBELLIN ET F.SCHLECK

Cyclisme: sans-faute de Valverde dans Liège-Bastogne-Liège

Quelle joie, quelle victoire ! Forte émotion, à Liège, après la victoire d’Alejandro Valverde à Liège/Bastogne/Liège, dernière des trois classiques ardennaises et considéré pour beaucoup comme la plus prestigieuse.

Après sa 3e place à l’Amstel Gold Race puis sa 21e place à la Flèche Wallonne, certaines mauvaises langues disaient qu’Alejandro n’était plus aussi fort qu’auparavant – référence sans doute à son doublé Flèche-Liège en 2006, qui était grandiose répétons le. Il est vrai que ces classiques ardennaises ne figuraient pas parmis les principaux objectifs du murcian cette saison, et sa préparation à ces classiques fut donc minimales : deux courses de Coupe de France, ce n’est pas grand-chose comparé au Tour du Pays/Basque, qui se révèle être un passage presque obligatoire pour être au top sur le triplé ardennais. Mais cette petite préparation était volontaire ; il ne fallait surtout pas bousculer la prépa. de Valverde au Tour, son premier véritable objectif en 2008 ! Alejandro arrivait donc sur ces ardennaises avec la volonté de gagner, mais sans pression, et en étant moins surveillé par ses adversaires que l’an passé.

Il le disait d’ailleurs avant le départ à Liège : « Je ne suis pas le favori n°1, mais j’ai quand même mes chances » ; on savait bien qu’il n’avais pas la forme d’un Cunego, mais il était très motivé, sans doute parce qu’il venait de fêter son anniversaire de 28 ans vendredi.

Il n’était donc peut-être pas le plus fort, aujourd’hui, mais il a bel et bien gagné, et de belle manière en plus – ils n’étaient plus que 3 à la fin ! Valverde régla en effet David Rebellin et Frank Schleck, ce dernier étant probablement le plus fort aujourd’hui mais qui n’a rien pu faire pour éviter une victoire d’Alejandro, intraitable sur une arrivée comme celle-ci. Alejandro devance d’ailleurs nettement le second,  Rebellin ; le murcian avait lancé son sprint très tôt et ses deux concurrents ne purent rien faire contre lui, qui s’en alla remporter son deuxième Liège/Bastogne/Liège, après un sprint irréprochable.

On a quand même eu quelques instants de frayeurs : lorsque le bon groupe s’est formé dans la côte de la Roche aux Faucons, avec les frères Schleck, Rebellin, J. Rodriguez et Schumacher [A VERIFIER], Valverde n’était pas présent. Il réussit cependant à intégrer ce groupe dans la descente ; il était moins une, puisque ces [ ?] hommes prirent rapidement de l’avance. Cunego et Evans, les deux principaux piégés, se démenaient derrière pour tenter de revenir mais ils n’y parvinrent pas – et heureusement ! La victoire allait donc se jouer entre les coureurs du groupe de tête ; on retrouvait deux forces en présence : les CSC d’un côté, et les Caisse d’Epargne de l’autre, avec les même qu’à l’Amstel, J.Rodriguez et Valverde. Mais Rodriguez, qui avait déjà attaqué quelques minutes plus tôt, ne put suivre le rythme du groupe et Valverde et Rebellin se retrouvèrent très vite seul face aux frères Schleck. . Sans Cunego, le coureur le plus dangereux se nommait Frank Schleck ; Andy prépara donc le terrain à son frère en prenant la fuite. Il prit rapidement du terrain, mais ses quelques secondes d’avance ne furent pas suffisante et le trio le rattrapa et le dépassa dans l’avant-dernière côte. Valverde parut alors nerveux et voulut contrôler la course jusqu’à l’arrivée, ce qu’il réussit très bien en bloquant la route à F.Schleck dans les derniers mètres, qui de toutes façons n’avait pas l’air de vouloir démarrer, même s’il paraissait encore assez frais. F.Schleck avait en effet déjà tenté de s’extirper en solitaire mais Rebellin veillait également au grain, et le luxembourgois ne parvint pas à faire sauter Rebellin. Valverde, lui, s’accrochait ; il parait moins frais que les deux autres, mais il contrôla donc ses deux adversaires jusqu’à la ligne et s’imposa donc.

Une victoire qui tombe parfaitement au moment où il le faut, puisque Valverde va maintenant se reposer et se préparer tranquillement au Tour de France pendant les deux mois qui suivent. Cette victoire rassure donc les fans déçus par le murcian ces derniers mois et leur donne le courage de patienter sans appréhension par rapport aux futurs performances de Valverde à la Grande Boucle : je vous l’avais dis et je vous le répète, il ne faut surtout pas craindre une baisse de niveau d’Alejandro simplement parce qu’il ne s’est pas imposé sur les dernières courses auquel il a participé ! Sa victoire à Liège tombe donc à pic, et quand même, il faut le dire au cas où il –ou un membre du staff de la GCE, je pense notamment à l’attaché de presse de l’équipe- passe sur le blog : chapeau Alejandro !

Classement :
1. Alejandro Valverde (ESP, Caisse d'Epargne) les 261 km en 6h44'04"
2. Davide Rebellin (ITA, Gerolsteiner) GEROLSTEINER m.t.
3. Frank Schlek (LUX, Team CSC) m.t.
4. Andy Schlek (LUX, Team CSC) à 30 sec.
5. Christian Pfannberber (AUT, Barloword) à 40 sec.
6. Thomas Dekker (NED, Rabobank) m.t.
7. Cadel Evans (AUS, Silence-Lotto) m.t.
8. Joaquim Rodriguez (ESP, Caisse d'Epargne) à 48 sec.
9. Paolo Bettini (ITA, Quick Step) à 01'03"
10. Vincenzo Nibali (ITA, Liquigas) m.t.

Ps : je suis pour ma part toujours en vacances et je ne pourrait reprendre la mise à jour habituelle du blog qu’à partir de dimanche, comme je l’avais précisé dans un précédent article – je publierai le bilan de ces ardennaises à mon retour. Je vous invite donc d’ici-là à vous rendre sur le blog de la GCE pour vous tenir au courant de l’actu d’Alejandro !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Cyclisman 14 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines