Magazine Science

Ephéméride Août 2013

Publié le 30 juillet 2013 par Pyxmalion @pyxmalion
Ephéméride Août 2013

Perséides photographiées par David Harvey

Comme tous les ans, le célèbre essaim météoritique des « Perséides » nous donne rendez-vous dans la soirée (et tout au long de la nuit) du 12 août. Pour espérer observer un maximum de ces grains de poussières s’échouant dans l’atmosphère de notre planète, il est préférable de choisir un site le plus abrité possible de la pollution lumineuse. Même si c’est au cours de cette nuit que l’on peut surprendre un maximum de ces étoiles filantes (plus ou moins une centaine par heure ! dont quelques-uns très lumineux), son activité a débutée, rappelons-le, le 21 juillet et s’achèvera le 24 août prochain quand la Terre s’éloignera des principales veines de poussières laissées dans le sillage de la comète Swift-Tuttle qui n’a de cesse de repasser. A l’instar de tous les essaims météoritiques que notre planète croise sur son orbite chaque année, celui-ci doit son nom à la constellation où se situe son radiant, en l’occurence Persée lequel s’étire au-dessus de l’horizon nord-est en cette période de l’année, peu avant minuit. Se déplaçant dans cette direction autour du Soleil, il est normal que la plupart des débris de la comète formant ces météores très furtifs semble jaillir de la constellation qui s’y trouve à l’arrière-plan.

Outre les rendez-vous annuelles avec les étoiles filantes, les planètes Mercure, Mars et Jupiter nous convient dans la deuxième moitié du mois, à deux beaux rapprochements et alignements exclusivement visibles dans les lueurs de l’aube, une heure environ avant le lever de l’astre du jour.

Lundi 29 juillet Dernier Quartier de Lune Mardi 30 juillet Pic d’activité des « Alpha Capricornides« , petite pluie d’étoiles filantes estivale. Actif chaque année entre le 3 juillet et le 15 août, l’essaim météoritique qui a pour origine la comète 45P Honda-Mrkos-Pajdusakova à courte période (5,2 ans) a son radient situé à proximité de l’étoile la plus brillante de la constellation du Capricorne. Une moyenne de 5 météores par heure sont attendus pour la deuxième partie de la nuit.

C’est également le pic d’activité des « Delta Aquarides« , plus nombreuses à s’enfoncer dans l’atmosphère terrestre : une moyenne de 16 par heure, à une vitesse de 41 km/s..
Voir tous « les essaims d’étoiles filantes de l’été« .

Mercredi 31 juillet Début du printemps (équinoxe) dans l’hémisphère nord sur Mars.

La Lune en croissant croise les Pléiades, essaim de jeunes étoiles visibles à l’oeil nu au sein de la constellation du Taureau.

Jeudi 1er août Fin de nuit : la Lune en croissant s’affiche au-dessus de l’essaim des Hyades.
A ne pas manquer également : au-dessus de l’horizon est, nord-est Jupiter, Mars et Mercure sont alignés dans la constellation des Gémeaux.
Notre satellite naturel est en conjonction avec Aldebaran, l’étoile la plus brillante du Taureau.

Arrivée de la comète ISON dans la constellation du Cancer, lequel a la visite ces jours-ci du Soleil.

Vendredi 2 août Depuis la place de la Concorde à Paris, il est possible de voir le Soleil glissé au centre de l’arche de l’Arc de Triomphe après 19h lors de son coucher. Samedi 3 août Apogée de la Lune : plus grande distance entre la Terre et notre satellite naturel, 405 851 km.

La Lune en fin croissant s’affiche au bout du bras droit d’Orion, prés de Jupiter qui brille entre les jambes des Gémeaux.

Jupiter-Lune_Orion

Dimanche 4 août Maximum de l’essaim d’étoiles filantes des « Iota Aquarides ». Une moyenne de 2 météores par heure est attendue en deuxième partie de nuit.

Visible à l’aube : conjonction de la Lune avec Mars et Jupiter.

PlanetAlignementGemeaux

Profitez de la quasi absence de Lune – Nouvelle Lune, le 6 août – au cours des nuits de cette semaine pour contemplez la Voie Lactée, à l’oeil nu, avec une paire de jumelles ou avec un instrument à plus fort grossissement. Le site idéal se veut le plus éloigné possible de toute pollution lumineuse artificielle … !

Lundi 5 août Fin croissant lunaire visible à l’aube en compagnie de Mercure. Mardi 6 août juillet Nouvelle Lune. Notre satellite naturel est distant de 401 029 km. Vendredi 9 août Mercure, Mars et Jupiter sont alignés dans les lueurs de l’aube, une heure environ avant le lever du Soleil.

Au crépuscule, observez la Lune en fin croissant en compagnie de l’étincelante Vénus.

Samedi 10 août Le Soleil entre dans la constellation du zodiaque du Lion (Leo). Lundi 12 août  Beau croissant lunaire suspendu entre Saturne et Spica, l’étoile la plus brillante de la Vierge. Celles et ceux présents dans les régions du Pacifique ouest, au Japon, au nord de l’Indonésie, pourront voir l’étoile occultée par notre satellite naturel.

Comme chaque année, à cette même date, l’essaim météoritique des « Perséides«  bât son plein ! Une moyenne de 100 météores par heure est attendue dans la soirée et la nuit.

Picture saved with settings embedded.

Mardi 13 août Conjonction de la Lune avec Saturne.

Plus petite distance entre la Terre et (3) Junon, l’un des plus gros astéroïdes de la ceinture principale. Environ 252,8 millions de km (soit 1,69 Unités Astronomique) nous en séparent.

Mercredi 14 août Premier Quartier de Lune. Notre satellite naturel est à 374 045 km de la Terre. Jeudi 15 août Sur son chemin, la Lune croise (conjonction) la supergéante rouge Antarès, étoile la plus brillante du Scorpion. Samedi 17 août La petite Mercure est à voir jusqu’au 3 septembre dans le champ du coronographe LASCO C3 du vénérable satellite d’observation solaire SoHO. Ephéméride Août 2013

Champ du coronographe LASCO C3 en temps réél

La Lune, présente dans la constellation du Sagittaire, est en conjonction avec la planète naine Pluton (laquelle est invisible à l’oeil nu).

Maximum du petit essaim d’étoiles filantes des « Kappa Cygnides«  (radiant proche de la tête de la constellation du Dragon). Une poignée d’environ 3 météores par heures est attendue pour la nuit …

Lundi 19 août Périgée de la Lune : plus petite distance entre la Terre et notre satellite naturel. 362 271 km nous séparent ! Mercredi 21 août Pleine Lune.

Présente dans la constellation du Verseau qu’elle illumine, la Pleine Lune de l’esturgeon (surnom donné par les Algonquins en Amérique du Nord) est en conjonction avec la huitième planète du système solaire, Neptune.

Vendredi 23 août Mercure et l’étoile Regulus du Lion se rencontrent dans le champ du coronographe LASCO C3 de SoHO. Samedi 24 août A observer à partir de 5 h du matin : les quatre satellites galiléens de Jupiter sont tous visibles du même côté et trois d’entre eux (Callisto, Europe et Ganymède) apparaissent empilés en fin de nuit.

Jupiter-satellites

La Lune est en conjonction avec Uranus.

Dimanche 25 août Pic d’activité de l’essaim météoritique des « Gamma Leonides« . Lundi 26 août Périgée de Neptune : plus petite distance entre la Terre et la dernière planète du système solaire. 4,33 milliards de km nous séparent soit prés de 30 fois la distance terre-Soleil (Unités astronomiques).

C’est également la plus petite distance (périgée) entre la Terre et l’astéroïde (7) Iris : 173,5 millions de km (1,16 UA).

Mardi 27 août Opposition de Neptune. La planète gazeuse est visible dans la constellation du Verseau (Aquarius).

Visible en deuxième partie de nuit, la Lune se promène sous la grappe d’étoiles des Pléiades.

Mercredi 28 août Dernier Quartier de Lune. 404 783 km nous séparent de notre satellite naturel.

Beau quartier de Lune de passage dans la constellation du Taureau céleste, entre les amas des Pléiades et des Hyades. A observer en deuxième partie de nuit à l’oeil nu et aussi dans des jumelles ou autre instruments pour les paysages lunaires et célestes qui l’entourent.

Vendredi 30 août Apogée de Mercure : plus grande distance entre la petite planète et la Terre. Prés de 205 millions de km nous séparent !

Apogée de la Lune : 404 887 km la séparent de la Terre.

Samedi 31 août La comète ISON qui, depuis les confins glacés du système solaire chemine vers le Soleil, s’affiche dans l’amas de la Crêche (Messier 44 ou M 44), célèbre grappe de jeunes étoiles dans la constellation du Cancer (Cancri). Très attendue pour son rendez-vous, vers la fin novembre, avec notre étoile (à quelques encablures …) le Soleil, la comète devrait être de plus en plus visible chaque nuit. Voilà qui augure d’un automne propice à l’observation de cette « boule de neige » annoncée comme exceptionnelle.

Le Soleil

SolCancriLeo

Le Soleil quitte la constellation du Cancer (Cancri) le 10 août et entre dans le Lion (Leo).
Sous nos latitudes nord (entre 51° et 42° en France métropolitaine) l’astre solaire culmine à environ de 63° au-dessus de l’horizon sud au début du mois et quelques 55° à la fin août.


Télescope chez astroshop

Les planètes à observer

  • Mercure (Ephéméride Août 2013) est visible à l’aube au début du mois, alignée avec Mars et Jupiter. Elle est en conjonction avec le Soleil à partir du 24 août.
  • Vénus (Ephéméride Août 2013) continue de s’afficher au crépuscule, durant plus d’une heure après le coucher du Soleil.
  • Mars (Ephéméride Août 2013) est de retour à l’orée du jour, dans la constellatio du Taureau céleste.
  • Jupiter (Ephéméride Août 2013) est visible à l’aube, alignée avec Mars.
  • Saturne (Ephéméride Août 2013) reste observable durant le crépuscule. La planète géante va bientôt tirer sa révérence.

Cartes du ciel

Ci-dessous, capture d’écran du ciel vers la mi-août, une heure après le coucher du Soleil (image : application Sky Safari)

CielMiAout2013

Stellarium, logiciel gratuit.

Neave Planetarium, carte du ciel virtuelle sur internet

Le meilleur des applications astro pour iPhone/iPad

Bibliographie

Ephéméride astronomique, jour après jour, grâce à l’indispensable (car très riche en informations) Guide du ciel de juin 2013 à juin 2014
de Guillaume Cannat.

Ephéméride Août 2013

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Pyxmalion 23432 partages Voir son profil
Voir son blog