Magazine Environnement

Fukushima: catastrophe bis ?

Publié le 07 août 2013 par 000111aaa

  BON ! CHACUN A SES MAROTTES ! E t bien que je vous ai signalé cette fuite d’eau il y a trois semaines , pour moi mon vrai souci  c est d évacuer les piscines avec leurs combustibles irradiés  le plus vite possible /JE  LE REPETE  TANT ET PLUS !!!!!!

Je vais faire le point avec vous sur ce que tous les canards vous répètent Mais je vous prie de regarder  d’abord ma photo qui synthétise les mouvements d’eau sur cette f….ue installation !

Capture.PNG fukushima.PNG

Vous voyez qu’en gros 5 mètres cube sont injectés par heure pour maintenir les 3 premières tranches en froid ; c’est à  dire en dessous du point d’ébullition de l’eau

Dès 2011  TEPCO  s’est donc préoccupé de trouver des gens qui savaient faire pour  dépolluer cette eau   DE REFROIDISSEMENT OBLIGATOIRE

Construit et mis en service par des experts d’ AREVA et de Veolia, (et une tierce entreprise) le système est censé  pouvoir diviser par un facteur 10 000 le niveau de radioactivité de l'eau et peut traiter jusqu’à 50 tonnes d’eau contaminée par heure. Ces technologies ont déjà été éprouvées avec succès sur les sites AREVA de La Hague et Marcoule et dans des projets Veolia Eau dans le monde….Donc en principe  le problème devrait être considéré comme réglé …OUI MAIS VOILA… il faut   pouvoir être sûr de la collecter COMPLETEMENT  et de la mener par un système étanche au dépollueur ……et  les  installations ont tant subi que  TEPCO   n’a jamais pu être sur de son expertise  après l’accident ; d’autre part je n’ai pu trouver chez AREVA OU JE N’AI PLUS DE COPAINS  quelqu un qui puisse me dire les conditions  de fonctionnement réelles de leur process et son degré d’efficacité……..

EN juillet COMME MA PHOTO VOUS LE MONTRE  , les valeurs des analyses DANS L OCEAN  se sont envolées …..» Des prélèvements faits récemment dans des puits près du rivage font justement état de taux de césium qui ont bondi d'un facteur 100 en quelques jours début juillet.

N EN DOUTEZ PAS !cette contamination de l'océan   a toujours existé depuis l’accident ( : dites moi comment vous empêcheriez vous de pleuvoir !) et elle ne semble jamais avoir fait le moindre doute. Tepco ne l'a pourtant reconnu  qu’ avec retard avant de la chiffrer début août: entre 20 et 40.000 milliards de becquerels (mesure de la radioactivité en nombre de désintégrations atomiques par seconde) se sont échappés depuis mai 2011.Il semble que cette eau contaminée, est en train de monter vers la surface et dépasse les limites légales de d'écoulement radioactif ; c est ce qu’ a déclaré Shinji KINJO responsable d'un groupe de travail à l'Autorité de régulation nucléaire (NRA). Je dois vous expliquer que compte tenu de la géologie et de l’hydrologie de ce site côtier  le niveau de  la nappe phréatique   est  relativement proche ( je l estime à  MOINS DE 20 m  de profondeur  sur le site de «  nature » et à 100 m du rivage )….

Comme le Japon a maintenant une vrai ASN  , leurs gens ont râlé !Les contre-mesures prévues par , Tepco, ne sont qu'une solution temporaire, estime- KINJO et Tepco ne réalise pas que l'heure est grave, ajoute-t-il. "C'est pourquoi nous ne pouvons tout simplement pas laisser cela à Tepco tout seul "Actuellement, nous avons une situation d'urgence». La compagnie d'électricité a promis qu'elle ne déverserait pas d'eau irradiée sans le consentement des localités voisines. "Jusqu'à ce que nous connaissions la densité exacte ET le volume de l'eau qui s'échappe, je ne peux pas honnêtement spéculer sur les conséquences pour la mer", a déclaré Mitsuo Uematsu d'un centre spécialisé de l'université de Tokyo

"Nous ne savons toujours pas quelle est la cause précise de ces fuites, qui sont plus compliquées que nous ne le pensions", a déclaré Tepco, Pour l'instant, Tepco n'a prévu que des solutions temporaires pour pallier le problème. L'opérateur de la centrale injecte un produit chimique souterrain afin de solidifier les sols et d'éviter que les eaux radioactives ne s'enfoncent ( c’est un process de minéralisation de surface)…..Je suppose que mes lecteurs peuvent comprendre  que cette imperméabilisation  d’un sol ( qu’ on appelle en langue d’ingénieur une opération de cuvelage ) n’est pas franchement très facilement  réalisable sous toute la surface d’un tel site   ET DE PLUS SI   TEPCO  a tenté de réaliser un  barrage complémentaire sur le rivage  c' est cautère sur jambe de bois…..

J’ai tenté de joindre le site internet de l’IRSN   hier mais il restait débranché. LE FIGARO  a eu plus de chances que moi :je le cite  « Les galeries en dessous de la centrale ne sont pas parfaitement étanches, il y a donc forcément une contamination de la nappe phréatique», note Jérôme Joly, directeur adjoint IRSN . En s'écoulant naturellement vers le Pacifique, la nappe emporte avec elle les éléments radioactifs. «La situation est grave, mais elle n'est pas plus urgente aujourd'hui qu'hier, d'après les éléments dont nous disposons» ajoute- t-il «Les fuites via les nappes phréatiques doivent être à peu près du même ordre de grandeur que les contaminations liées aux pluies emportant les éléments radioactifs qui se sont accumulés en surface au plus fort de la catastrophe»,

Aux Etats-Unis on ne donne cependant pas l'impression d'être alarmiste, compte tenu de l'effet de dilution à des milliers de kilomètres .Il faut tenir compte des effets de marée ,des effets de courants côtiers et de la cinétique  de dilution  et de sédimentation  puis de capture par les algues  , compte tenu des valeurs précédentes …..Et le plus sage est de mesurer la contamination des poissons péchés  à   L ,2L, 4L   etc.  et tracer les abaques en f(t)

   A mon avis le tritium se dégradant vite  , c’est du césium et du strontium  qu’il faut se préoccuper….   J  ' y vois un probleme pour les poissons et pour toute la population vivant de la peche cotière  et du tourisme et ça fait sacrément du monde......


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte