Magazine Santé

Usure et érosion dentaire : pitié pour l'émail !

Publié le 15 août 2013 par Estelle36

Dernière modification le 15-08-2013

Estelle VereeckDocteur en chirurgie-dentaire, auteur d'ouvrages sur les dents parus aux éditions Luigi Castelli 

Usure et érosion dentaire : pitié pour l'émail !

Même s'il semble dur et résistant (en fait, c'est le tissu le plus minéralisé du corps), l'émail des dents est plus fragile qu'il y paraît. Comme tout relief, les dents sont exposées à l'érosion et à l'usure, deux formes d'altération des surfaces dentaires qui se traduisent par ce qu'on appelle une perte de substance. Le tissu amélaire ou émail s'use et s'amincit comme une peau de chagrin car l'émail ne se renouvelle pas.

L'érosion est une perte de substance d'origine chimique, en particulier sous l'effet de l'acidité alimentaire : excès de fruits et jus de fruits, sodas, vinaigre, citrons et autres agrumes, acide ascorbique (aspirine). Les pratiques comme le blanchiment répété ajoutent leur part d'agressions chimiques sur un émail par ailleurs fragilisé par l'usure ou perte de substance d'origine mécanique : dentifrices abrasifs, brosses dures… Aussi aggressifs qu'un papier de verre ponçant un vernis, les dentifrices abrasifs attaquent et détruisent l'émail aussi sûrement que les acides. 

Conséquence de cette perte de substance, la couche d'émail trop mince ne joue plus son rôle protecteur : les dents deviennent sensibles au chaud et au froid. Autre conséquence de cette réduction de la couche d'émail, les dents jaunissent et si on cède à la tentation de les blanchir davantage, on court à la catastrophe.

"L'usure des dents doit être considérée comme une pathologie lorsqu'elle ne correspond pas à l'âge de la personne" explique le Dr Kaleka, chirurgien-dentiste, qui déconseille l'emploi d'un dentifrice abrasif plus de deux fois par semaine (ce qui est déjà beaucoup).

Si nos ancêtres finissaient leur vie à l'âge de 40 ans avec des dents usées jusqu'à la racine à cause des farines trop abrasives, l'homme moderne pourrait bien finir la sienne avec des dents en piteux état pour des raisons différentes. En effet, les dents sont aujourd'hui plus longuement exposées du fait d'une plus grande longévité. 

N'en déplaise aux habitués des bars à sourire et autres officines de blanchiment dentaire, éviter les causes érosives est un impératif pour qui veut préserver son capital émail, conclut le Dr Kaleka. Puisse son message être entendu.

Sommaire des autres articles sur la dentisterie holistique


Ecrire un commentaire en rapport avec l'article
Poser une question

Dernière modification le 15-08-2013

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Estelle36 1669 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine