Magazine High tech

Daniel Suarez : La décision de tuer ne devrait pas appartenir aux machines

Publié le 19 août 2013 par Brokenbird @JournalDuGeek

Comme beaucoup d’entre-vous, nous adorons la robotique et manquons rarement une occasion d’en parler. Néanmoins, qui dit progrès technologiques, dit nouvelles législations en la matière.

Dernièrement, le romancier Daniel Suarez a tenu une conférence des plus intéressantes sur la scène de TEDGlobal au sujet de la robotique et plus particulièrement à propos de la prolifération des armes de guerre robotisées et autonomes.

Bénéficiant d’une intelligence artificielle développée, les drones, les armes automatisées et de nombreux systèmes de récupération d’informations pourraient selon lui ôter le choix aux Hommes de faire la guerre ou non.

Je parle d’armes robotisées pleinement autonomes qui prennent des décisions létales envers des êtres humains de leur propre chef. À vrai dire, il y a un terme technique pour cela : autonomie létale.

Selon lui, permettre l’autonomie létale aux machines impliquerait que celles-ci puissent décider par elle-même de la vie d’un être humain. Un dangereux principe qu’il affirme être susceptible de renverser une tendance de cinq cents ans en faveur de la démocratie. Désireux de prévenir plutôt que de guérir ses congénères, le romancier de science-fiction soulève également de nombreux autres points propices à la réflexion que nous vous laissons découvrir en vidéo dans la suite.

Personnellement, je suis plutôt d’accord avec le monsieur, mais vous pouvez tout à fait avoir un avis complètement différent.

Pour les moins à l’aise d’entre-vous en anglais, activez simplement les sous-titres.

Suarez


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Brokenbird 953528 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine