Magazine Journal intime

Carnet d'escales

Par Ladenicheuse @ladnicheuse
A l'heure où je vous écris, la période des photos de pieds, de mer, de ciel bleu, de verres de rosés, de piscine et autre vacanceries n'est pas encore finie.
Aucun jugement aucun puisque j'y ai largement participé.
Alors, en transit à paris pour 2 petites semaines avant de repartir pour une deuxième session de vacances, voici quelques clichés instagram et quelques adresses dénichées lors de mon périple vacancier.
Un périple chargé.
Très chargé même.
Paris > Marseille > Tel Aviv > Athènes > Mykonos > Ios > Santorin > Paris
Le tout en deux semaines.
4 avions et 2 bateaux.
Quelques heures à faire et défaire les valises.
Et quelques heures à enregistrer les bagages et à passer les douanes.
Cinq escales, cinq dénichages.
Escale n°1 - Marseille
Carnet d'escales
Une escale de quelques heures seulement lors de laquelle j'ai eu à peine le temps de connaître la gare, le port, l'aéroport et surtout un resto en or.
Point d'appareil photo dans la valise (les vacances c'est sacré un point c'est tout), le bon vieux iphone m'a encore tirée d'affaire.
Carnet d'escales
Carnet d'escales
Carnet d'escales
Carnet d'escales
Les Gamins donc, un très chouette resto doté d'une très chouette déco.
Mais pas que.
Le service est adorable ET l'assiette est largement à la hauteur du reste.
Peut-être même au dessus.
Au menu ?
Burger et fish & chips, entre autres.
Les deux plats que l'on a testés avec mes acolytes du soir en tous cas.
Et les deux étaient tout simplement délicieux.
Un burger avec de la menthe et une sauce mystère et un fish & chips avec un poisson vraiment très bon.
Et en dessert, un cheesecake parait-il succulent. Vraiment succulent.
Alors, si vous passez à Marseille, arrêtez vous absolument aux Gamins, c'est un ordre.
Et surtout, pensez à réserver avant.
Les Gamins
11 Cours Julien 13006 Marseille
04 91 42 49 03


Escale n°2 - Tel Aviv
Carnet d'escales
Une escale que je connais bien, une ville à laquelle j'avais d'ailleurs consacré tout un article l'année dernière (souvenez-vous).
Alors cette fois-ci, je me contenterai d'une adresse. Une seule.Un restaurant que je ne connaissais pas.
Goocha. 
Carnet d'escales
Un resto où on y mange de bons poissons et de bons fruits de mer.Mais également une des meilleures caesar salade du monde et surtout l'un des meilleurs desserts jamais inventés sur cette planète.Une sorte de gaufre caramélisée avec de la banane et je ne sais quoi d'autre.
Là aussi, c'est un ordre, allez-y et réservez avant.
Goocha
171 Dizengoff St Tel Aviv




Escale 3 - Mykonos
Carnet d'escalesBeaucoup de quad, beaucoup d'alcool, beaucoup de vent et beaucoup d'adresses outrageusement touristiques sur cette jolie île.
Très jolie île même, qui doit l'être davantage en dehors du mois d'août, mais là, je m'égare.
Un resto qui vaut le coup, peut-être un brin moins touristique que les autres, ou du moins, meilleur que les autres.
Ce resto s'appelle M-eating et c'est celui qui vaut le plus la peine sur cette belle île à touristes.
Un joli décor, un service en or et des plats méditerranéens concoctés avec amour et talent.
Carnet d'escales
M-eating 
Et pour l'adresses, il n'y en a pas mais il y a un plan sur leur site


Escale n°4 - Ios
Carnet d'escales
Une île pour jeunes gens avides de fêtes intensives et surtout intempestives à quelques euros le bourrage de gueule.
Une jolie île malgré tout regorgeant de jolies criques à l'eau turquoise.
Une jolie île où j'ai déniché LA taverne grecque par excellence.
Celle tenue par toute une famille, celle qui sert du poisson tout frais en toute simplicité au bord de l'eau, sur un rocher, à l'abri de l'excitation iosienne.
Drakos.
Carnet d'escales
Ici, les spécialités sont vraiment grecques.
Ici on ne joue pas à l'attrape touriste.
Ici on est gentil, on sert de la très très très bonne cuisine en toute simplicité et en toute convivialité.
Ici on choisit le poisson que l'on veut manger.
Ici on nous offre le dessert juste pour le plaisir.
Bref, c'est ici qu'il faut aller diner à Ios, un point c'est tout.
Drakos
Mylopotas - Ios


Escale n°5 - Santorin
Carnet d'escales
Santorin...
Une grosse gifle.
Voilà ce que Santorin m'a fait.
La beauté, la splendeur de ce bijou grec se résumait à mon imaginaire.
Et puis mon imaginaire a rejoint la réalité.
Mais je ne m'étalerai pas, beaucoup d'entre vous connaissent certainement déjà ce petit bout de paradis.
Par contre, je m'étalerai sur la taverne que j'ai déniché sur les hauteurs de Fira avec la vue de toute la ville illuminée.
Une taverne typique grouillant de serveurs aussi gentils que les autres et offrant une belle carte bien grecque à tomber par terre.
Naoussa.
Photos de Naoussa Tavern, FiraCette photo de Naoussa Tavern est fournie gracieusement par TripAdvisor
Tzatziki, caviar d'aubergine, moussaka, tarama (le vrai, pas le rose) n'ont aucun secret pour cette taverne familiale, croyez moi.
Naoussa
FIRA TOWN Next to the Central Orthodox Church.
+30 22860 21277

Dernière escale...Clichy.
Pas d'eau turquoise, pas de petite taverne typique (bien qu'il y ait beaucoup de kebab), pas de touriste.
Mon ordi, mes réunions, mes dossiers en cours, bref, la fête est finie.
Pour une semaine en tous cas puisque j'ai l'indécence de vous dire que je repars en vacances à la fin de la semaine.
Oui je sais c'est agaçant.
Il ne me reste plus qu'à souhaiter bon courage à ceux qui sont rentrés et en pleine rentrée et bonnes vacances aux petits malins qui sont partis après tout le monde.
S.L.B

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ladenicheuse 5515 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte