Magazine Séries

Critiques Séries : True Blood. Saison 6. Episode 10. Radioactive.

Publié le 19 août 2013 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2013-08-19-09h16m39s156.png

True Blood // Saison 6. Episode 10. Radioactive.
SEASON FINALE


Je crois que "Radioactive" est le season finale le plus étrange de l'histoire de True Blood et accessoirement des season finale depuis pas mal de temps maintenant. D'une part car il se découpe en deux parties distinctes et d'autre part car entre ces deux parties il y a une ellipse de près de six mois. Difficile de voir où True Blood voulait réellement en venir. Disons qu'il y a de très bonnes idées dans ce dernier épisode mais aussi quelque chose de totalement bâclé qui rend bien entendu la pillule bien difficile à digérer. Je n'ai donc pas aimé ce dernier épisode. C'est un peu comme si True Blood se moquait de nous, téléspectateurs, qui après avoir aimé cette saison 6 (que j'ai vu comme la renaissance de la série tout de même), nous retrouvions finalement face aux détritus de la série. C'est dommage car je suis certain qu'il y avait de quoi faire quelque chose de bien. Notamment avec Warlow. La mort de ce dernier arrive à mi chemin de l'épisode, comme un cheveu sur la soupe. Tout sonne faux, de Sookie à Warlow en passant par le petit combat entre ce dernier et Bill. Rien n'était à la bonne place.
Du coup, je me demande si finalement les scénaristes ne se sont pas rendus compte du fait que Warlow n'était pas le grand méchant que tout le monde attendaient et ont réduit le tout à quelque chose d'assez synthétique et de pas très digeste. Dommage, j'aurais bien aimé que Warlow se révèle réellement dans ce dernier épisode mais je suppose que l'on n'aura malheureusement pas la chance de le voir à l'oeuvre. Par ailleurs, outre le fait que cette intrigue soit complètement bâclée, je dois avouer que j'ai du mal à comprendre où True Blood veut en venir. Car la structure même de l'épisode est tellement surprenante que je ne sais même pas ce qu'il faut réellement comprendre. Je veux bien que True Blood tente des choses ici et là mais au fond c'est l'idée la plus folle et la plus bête que la série ait pu avoir (et pourtant, la série en a eu des mauvaises idées). Tout s'enchaîne dans les premières minutes de façon efficace et la pression monte. On s'attend donc à ce que tout prenne réellement un sens et que Warlow devienne alors celui que l'on attendait qu'il devienne depuis le début. Mais il ne se passe rien. C'est un peu comme si Sookie avait sorti sa boule d'énergie et qu'elle avait décidé de la garder pour elle plutôt que de la balancer.

vlcsnap-2013-08-19-09h41m03s198.png
Une fois Warlow transformé en tas de merde ensanglantée, que papy Stackhouse soit revenu (quelle drôle de facilité scénaristique tout de même) et que tout le monde soit donc sauvé, la vie reprend son cours, six mois plus tard. Le truc le plus ridicule dans tout ça, qui n'aura pas de suite dans les "Six mois plus tard" c'est bien évidemment Eric. Ce dernier n'est certainement pas mort mais il grille comme une saucisse en pleine canicule sur la banquise en Suède et puis il disparaît. Le saut dans le temps est une facilité scénaristique qui permet aux scénaristes de ne pas avoir à passer énormément de temps à créer une dynamique entre les personnages pour que le tout fonctionne. Du coup, à Bon Temps, on utilise les restes. Les personnages qui ne servaient à rien deviennent importants : Sam est devenu le Maire, Arlene a repris le Merlotte's et l'a transformé en Bellefleur's, Alcide et Sookie sont ensemble et heureux comme des bêtes, Jason passe son temps à lécher du minou sans sortir son bâton de berger et puis dans tout ça... Bill a écrit un bouquin sur ses aventures de Dieu Billith (avouant tout de même qu'il a étêté le gouverneur...).
Tout cela aurait pu être fun si seulement True Blood l'avait bien amené car au fond ici c'est tout simplement ridicule. On a envie de croire que les scénaristes se sont amusés et que tout cela n'est qu'un rêve, un peu comme cette saison de Dallas. Mais non, à la fin de l'épisode True Blood se transforme en ersatz de The Walking Dead, comme si ce danger à venir était réellement important. Il n'y a rien au fond qui donne envie de revenir à Bon Temps. Ce dernier épisode tombe comme Warlow est mort, tout visqueux, tout flasque, bourré de choses inintéressantes au possible... Que dire de plus ? True Blood a raté la fin d'une bonne saison. Dommage.
Note : 2/10. En bref, un season finale ridicule, bourré d'incohérences et laissant au téléspectateur l'envie de se pendre et de fuir le plus vite possible. Que s'est-il passé ?


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines