Magazine France

Valls: "casse-toi, pov' con"

Publié le 19 août 2013 par Juan
Osons l'expression. Elle fut sortie contre un ancien Monarque qui exaspérait les foules de sa violence verbale, de ses outrances à n'en plus finir.

D'après Libération et le Parisien, l'actuel ministre de l'intérieur a provoqué une relative consternation parmi quelques-uns de ses collègues. Il venait pourtant de jouer à la réconciliation avec Christiane Taubira. Ce jeu de rôle-là n'a pas duré longtemps.
En cause, les 3 propos suivants, tenus lors d'un séminaire dédié à la France dans 10 ans. Il y avait cette table ronde, une parmi d'autres dans les quelques heures que dura le dit séminaire, sur le thème  prometteur du «vivre ensemble». François Hollande, nous le verrons plus tard, avait fixé quelques défis et objectifs dont celui-ci.
Que déclara Valls qui puisse mériter la rage ?
Primo, on devrait s'inquiéter de la surpopulation africaine qui devrait nous "obliger d’ici à dix ans à repenser notre politique migratoire. (...) La démographie est très importante en Afrique notamment, cela change le rapport à ce continent avec qui il faut réinventer un partenariat."
Secundo, que la "question du regroupement familiale pourrait être revue".
Tertio, qu'il faudra faire la démonstration que  "l’islam est compatible avec la démocratie".
A l'UMP, quelques sbires de la radicalité buissonnienne seront les ravis de cette Sarkofrance-là. 


La technique argumentaire est connue: Jean-François Copé l'avait utilisée pour son anecdote du pain au chocolat. Elle était aussi très prisée par Nicolas Sarkozy. Il s'agit d'abord de choquer par quelque provocation verbale; puis de rétro-pédaler publiquement en clamant qu'on a déformé ses propos. Ensuite, on retourne à l'attaque contre ses critiques. Nous avons observé, et critiqué, cette outrance démocratique durant l'ancien quinquennat. Elle se pratique aussi chez certains à gauche.
Manuel Valls la manie avec habileté mais avec les pires des sujets.




Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Juan 53884 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte