Magazine Santé

ALZHEIMER: 10 ans avant, l'ADN mitochondrial signe la maladie – Annals of Neurology

Publié le 20 août 2013 par Santelog @santelog

Si de nombreuses recherches concourent à identifier des signatures ou biomarqueurs de la maladie d’Alzheimer, de manière à pouvoir développer un diagnostic précoce, ce nouveau biomarqueur serait, selon cette recherche espagnole, présent dans le liquide céphalo-rachidien (LCR) au moins une décennie avant les premiers signes de de démence. Ces conclusions présentées dans les Annals of Neurology ouvrent non seulement une nouvelle voie diagnostique mais également thérapeutique applicable dès la phase préclinique.

Le Dr Ramon Trullas, professeur de recherche au CSIC Institute of Biomedical Research de Barcelone rappelle que le seul diagnostic fiable de maladie d’Alzheimer est par analyse neuropathologique post-mortem.

ALZHEIMER: 10 ans avant, l'ADN mitochondrial signe la maladie  – Annals of Neurology
La diminution des niveaux d’ADN mitochondrial, premier facteur prédictif ? Cependant son équipe démontre qu’une diminution des niveaux d’ADN mitochondrial (ADNmt) dans le LCR peut être un indicateur fiable préclinique de la maladie d’Alzheimer et pourrait même être un des facteurs de la maladie. Les chercheurs suggèrent que la diminution des niveaux d’ADN mitochondrial dans le LCR reflètent la diminution de la capacité des mitochondries à alimenter les neurones du cerveau, provoquant leur mort et précède, en fait, l’apparition d’autres biomarqueurs déjà connus –dont le taux de protéines tau-. La pathogenèse de la maladie d’Alzheimer serait ainsi encore plus précoce qu’on ne le pensait et l’ADNmt serait l’un des tout premiers facteurs prédictifs de la maladie.

Un facteur «  facilement  » quantifiable : Autre avantage, l’ADN mitochondrial comme un indice du stade préclinique de la maladie est facilement quantifiable par la méthode PCR (Polymerase Chain Reaction). Dans cette recherche, l’équipe parvient ainsi à détecter puis quantifier l’ADNmt par PCR- via le système PCR QX100 ™ Droplet Digital ™ du laboratoire Bio-Rad (Voir visuels). Une technologie de plus en plus largement adoptée, qui permettrait donc de donner accès au diagnostic de la maladie.

Si des niveaux d’ADNmt réduits sont confirmés comme facteur prédictif très précoce, cela ouvre aussi une nouvelle voire thérapeutique qui consiste à bloquer cette dégénérescence pour traiter la maladie avant même l’apparition des premiers symptômes.

 

Source: Annals of Neurology DOI: 10.1002/ana.23955 22 JUN 2013Low CSF concentration of mitochondrial DNA in preclinical Alzheimer’s disease   

ALZHEIMER: 10 ans avant, l'ADN mitochondrial signe la maladie  – Annals of Neurology
Accéderaux dernières actualités sur la Mémoire, déclin cognitif, aux dernières actualités sur la Maladie d’Alzheimer

Accéder au Dossier sur la Maladie d’Alzheimer,pour y accéder, vous devez être inscritet vous identifier

Lire aussi :

Diagnostic d’ALZHEIMER: Une signature de la maladie dans le sang

Diagnostic de l’ALZHEIMER: 1er radiomarqueur de la plaque amyloïde recommandé en UE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Santelog 70286 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine