Magazine Humeur

Accommodements raisonnables et les prisons

Publié le 20 août 2013 par Raymondviger

Système carcéral et accommodements raisonnables

Discorde et zizanie

À l’intérieur des murs, nous sommes nous aussi soumis à la loi dérangeante des accommodements raisonnables.

Jean-Pierre Bellemare, prison de Cowansville. Dossiers Prison, Accomodements raisonnables

prison-systeme-carceral-prisonnier-penitencier-cowansville-accommodements-raisonnables
La mise en place de cette politique en milieu carcéral, dans le but d’accommoder les minorités, continue de susciter la discorde, de manière considérable. On aurait cherché un moyen de foutre le bordel dans les pénitenciers, qu’on n’aurait pas trouvé mieux.

Diviser pour régner

Je sais bien que diviser permet de contrôler plus facilement, mais cette nouvelle approche accommodante engendre un ressentiment qui semble échapper aux ronds de cuir (les cadres de la fonction publique).

S’il existe une grande source de dissension au pénitencier, c’est bien tous ces passe-droits accordés aux communautés culturelles ou religieuses.

Des frigos à l’église

Depuis l’application de cette politique au pénitencier, des congélateurs sont dorénavant réservés à une minorité, de même pour l’accès à certaine salle, à certains ustensiles de cuisine, des périodes particulières pour prier, des menus particuliers, des terrains réservés… nommez-les, ils les ont.

Si vous êtes un Noir anglophone d’origine juive avec un parent autochtone, vous avez l’accès à tout ce qu’aucun Blanc catholique de langue française ne pourra jamais avoir.

Sur l’échelle des accommodements, ce sont eux qui se retrouvent au plus bas, au dernier échelon. Ce qui entraîne naturellement des frictions quotidiennes au sein de la population carcérale, et ce qui finit toujours par dégénérer en bagarre. Tout le monde saute sur l’occasion pour exprimer son «poing» de vue de manière peu accommodante.

Ce fruit empoisonné, conçu, cultivé et nourri par le gouvernement fédéral pour protéger le multiculturalisme, provoque des incidents fâcheux pour ne pas dire frustrants pour tous. Même le nouvel arrivant qui désire s’intégrer discrètement se retrouve sous les feux de la rampe à cause du traitement spécial qu’il reçoit dès son arrivée. Tout le contraire de ce qu’il souhaitait, faisant naître ainsi jalousie, ressentiment et rejet.

Les étrangers, qui étaient déjà là et qui bénéficiaient des largesses du système, en exigent maintenant toujours plus, sinon ils seront rejetés par leur propre communauté.

Prisons dans le monde


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Raymondviger 8679 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte