Magazine Culture

Découvrir Narbonne, l'été ! Ses murs en poésie...

Publié le 20 août 2013 par Michelsanto

Narbonne.Coeur-de-ville.Quartier-de-Bourg-JPG

Les murs n'ont pas d'oreilles. Pierres assemblées pour clore un espace et le séparer des autres, leur attribuer le sens de l'ouïe serait  folle extravagance. Surfaces marquées par  le génie ou la folie des homme, les observer permet cependant d'en saisir l'esprit  de ceux qui les conçurent . Mais combien de doute, de peurs , de peines et de joies à jamais tues  aussi ? La  beauté de leurs lignes fait parfois oublier des traces de sang, quand un pauvre muret révèle des trésors de bonté.  Finit-on jamais d'en percer les mystères?  Comme dans l'esprit d'un homme, chaque porte franchie débouche sur une autre. La dernière se perd dans la nuit des temps.  Le soir venu, les murs s'effacent. Restent leurs yeux carrés, qui brillent comme des étoiles. Des ombres les traversent ; puis une lampe s'éteint. Le silence tombe… Les murs de  ma ville, pour certains, sont couverts de poèmes. Qui prendra le temps de les regarder comme on lit Reverdy ? D'en saisir le sens… C'est dans les murs que sont les portes par où l'on peut entrer. Et par l'une peut-être arriver...

Photo prise sur un mur du quartier de Bourg...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Michelsanto 4697 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte