Magazine Santé

Bisphenol A - Attention en achetant vos biberons

Publié le 30 avril 2008 par Quotidiendurable
Le gouvernement du Canada envisage de classer le bisphénol A, qui entre dans la composition des biberons en plastique, des bouteilles d'eau réutilisables et de revêtement de boîtes de conserve alimentaire, parmi les substances toxiques, en vertu de la loi canadienne, créant ainsi un précédent à l'échelle mondiale.
Sur Actu News Environnement


il y a du bisphénol A (aussi appelé diphénol A et BPA) autant dans les plombages dentaires que dans les conserves alimentaires, les jouets et les gobelets pour enfants. Il s'agit de l'une des substances chimiques les plus produites dans le monde.
[...]
Santé Canada a beau qualifier le BPA de «potentiellement nocif», elle est aujourd'hui isolée dans sa croisade. Aucun autre organisme gouvernemental n'est allé aussi loin, pas plus aux États-Unis qu'en Europe. [...]
[Sur 176 études] 149 montrent des «effets significatifs» et 27 affirment le contraire. Plus intéressant encore, il a constaté que la totalité des études concluant à la dangerosité du produit ont été financées par des fonds gouvernementaux, alors que la moitié des études contradictoires ont été payées par l'industrie du plastique.
Sur CyberPresse
naturel discount
Perso, je préfère nettement le principe de précaution sur ce genre de sujet. En même temps,  j'en ai déjà dans le bide, ma femme aussi et mon bébé aussi. Donc les effets de cette interdiction se verront sur mes petits enfants. Pour autant, je crois qu'il faut réagir vite et de manière assez radicale, car sinon on peut attendre 100 ans avant que ces inquiétudes soient prises au serieux. (oui oui 100 ans, c'est ce qui s'est passé avec l'amiante et ce qui se passe avec l'aspartame....).
En revanche, je me demande comment je vais pouvoir savoir si il y a du bisphénol dans le biberon que j'achète...
J'ai trouvé un petit guide en Anglais, mais je n'ai rien trouvé en français.
Sur le site de Nuk, ils disent qu'il ne faut pas se fier aux études alarmistes, mais ils ne remettent pas en cause une étude sur les effet du micro-ondes sur la mutation du Bisphénol et déconseillent donc d'y placer les biberons...

Sur celui d'Avent ils indiquent que "des bureaux internationaux de contrôle, responsables de la protection des consommateurs, y compris l’Agence européenne de la sécurité des aliments (EFSA), la UK Food Standards Agency (l’agence anglaise), le German Federal Institute of Risk Assessment (l’Institut fédéral allemand d’évaluation des risques) et le Ministère japonais de la santé, ont tous étudié l’utilisation du BPA et conclu qu’il pouvait être utilisé dans la fabrication des biberons."
La difficulté de ce genre de sujet, comme celui des pesticides ou des , c'est que l'on parle d'effet slong terme et que les relations de causes à effet sont dès lors très difficiles à établir. Du coup il est assez simple de dire "ok c'est un peu toxique, mais si on n'en prend pas beaucoup, il n'y a pas de danger", et de fixer un seuil avec une virgule pour prouver que c'est vraiment insignifiant. 
++ Wikipedia

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Quotidiendurable 2242 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine