Magazine

Fiorentina-Rangers: 0-0 (2-4tb)

Publié le 02 mai 2008 par Marbor

Le hold-up des Rangers

L'Ecossais a l'habitude de supporter les assauts des vagues oceaniques et les bourrasques de vent: il ne bronche pas et attend que a passe. Ce n'etaient pas des vagues de Mediterranee qui allaient les emouvoir. Ils etaient venus a Florence pour subir, esperer une accalmie qui leur permettrait, qui sait, de marquer et, en tout cas, aller aux tirs au but.

Pour subir, ils ont subi. Il faut dire que la Fiorentina sait jouer: jeu rapide, generalement a une touche de balle, pressing haut, omnipresence de Mutu. La domination des Italiens a ete totale: les vagues ont deferle pendant tout le match, venant lecher le bloc de granite ecossais. Les centres se sont multiplies, les tirs sont partis de tous les angles et de toutes les distances. En pure perte. Un peu de malchance, un peu d'imprecision. On ne peut meme pas dire que les Ecossais tentaient des contres(ils sont beaucoup plus limites dans cet exercice que les Russes de St Petersbourg) ou alors ils perdaient le ballon aussitot. La Fiorentina fit rentrer Christian Vieri a 20mn de la fin pour apporter du physique dans l'axe: sur le corner qui suivit, le ballon vint se coincer entre ses jambes a un metre des buts, le temps qu'il s'en depetre ... Le reste fut a l'avenant: reprises non cadrees, coups de tete a cote et une defense ecossaise imbattable sur les centres et ballons hauts en tout genre.

Les prolongations n'apporterent rien, si ce n'est l'expulsion tardive de Daniel Cousin (le Franais, qui ne jouera donc pas la finale) a la suite d'un pesudo-coup de tete. En 30s on passa pres du KO: Frey se troua sur un corner avant de sortir d'une claquette le ballon qui filait dans ses cages et, sur la contre-attaque italienne, Mutu se jeta pour une tete plongeante : le ballon rebondit pour filer au-dessus des cages. On etait bon pour les tirs au but.

Les Italiens penserent enfin tenir le bon bout quand Frey sortit magistralement le premier tir. Mais Alexander fit de meme un peu plus tard face a Liverani. Et Vieri tira au-dessus. C'etait fini.

On ne peut pas dire que les Rangers pratiquent le football le plus agreable d'Europe c'est meme minimaliste. Morale de l'histoire: tant qu'on ne prend pas de but, on ne perd pas le match. Ca prometpour la finale !


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Marbor 4 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte