Magazine Poésie

Elle savait

Par Arielle

ghislaine    Dans la double poche de son vieux cartable
   Sentant le cuir vieilli et les pages jaunies,
   Une photocopie, gardienne de sa mémoire
   Me trouble intensément, L’effroi me saisit.
   Elle savait !
   Paume droite, paume gauche : c’est écrit
   Pas besoin d’être devin pour comprendre
   Ligne de vie tranchée nette, aucun sursis
   Infiniment courte, il n’y a pas à s’étendre.
   Elle savait !
   Triangle de fortune lié à la ligne de cœur
   Reflet exact de ton parcours si atypique
   Tu es partie trop jeune, jolie petite sœur.
      En lisant tes annotations, je me suis dit :
      Elle savait !
   Près de ta main, une photographie sépia
   Un collier noir ras le cou serre ta gorge
   Tranchant avec la pâleur de ton visage
   Regard profondément triste face au sort
   Tu savais.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Arielle 5596 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines