Magazine France

La mence du Front National

Publié le 29 septembre 2013 par Bernard Girard
Quelle est la vraie menace du Front National? Qu'il gagne quelques sièges dans des exécutifs locaux et quelques villes à l'occasion des prochaines municipales ou qu'il sème ses idées dans tous les partis? La première menace est ce qui inquiète le plus les observateurs, mais la seconde est sans doute la plus inquiétante. Les derniers propos de Manuel Vals sur les roms attestent des progrès de son idéologie. Si pour mieux le combattre, il faut, reprendre ses idées, il y a vraiment péril en la demeure…
Les succès du Front National dans les sondages (et demain dans les urnes) tiennent, pour l'essentiel, à ce que, ne participant au pouvoir, il ne peut être comptable de ses échecs. Comme on entend souvent des électeurs tentés par un vote FN le dire : "on a tout essayé, rien ne marche, pourquoi ne pas les essayer?"
Il est plus que probable que s'ils essayaient, ils seraient terriblement déçus. Pour au moins trois motifs :
  • parce que les solutions du FN sont absurdes ; ni la sortie de l'euro, ni le protectionnisme, ni l'arrêt de l'immigration, ni la préférence nationale ne peuvent prétendre résoudre nos problèmes. Bien au contraire, ils ne feraient que les aggraver : on l'a beaucoup dit de la sortie de l'euro mais c'est tout aussi vrai du protectionnisme (que feraient donc les entreprises qui vivent de leurs ventes à l'exportation? et celles qui intègrent dans leurs fabrications des composants venus de l'étranger?) ou de l'immigration (que feraient le BTP, la restauration et tant d'autres secteurs sans travailleurs immigrés?) ;
  • parce qu'il y a peu de chances qu'ils mettent en oeuvre ces solutions tant les obstacles paraissent nombreux (pour ne prendre que l'exemple de l'immigration comment croire qu'ils pourraient bloquer les flux de population quand personne nulle part n'a réussi à le faire? même chose pour l'insécurité) ;
  • parce qu'enfin, ils n'ont pas les ressources humaines, les compétences nécessaires pour diriger une ville… Les échecs répétés des municipalités FN le montrent à l'évidence.
Pour tous ces motifs, il y a fort à parier que l'expérience du FN aux commandes de quelques villes décillera les yeux de beaucoup d'électeur. Ses prochains succès électoraux pourraient bien être l'annonce de son déclin dans les sondages. C'est ce qui s'est produit ailleurs  Ce qui ne veut pas dire que ses succès seraient sans conséquence. On a vu, il y a quelques années, dans les villes gérées par le FN monter l'intolérance, se développer les ghettos, l'ostracisme. Et ce ne serait certainement pas une bonne nouvelle. Mais entendre des politiques "responsables" à gauche comme à droite s'inspirer de son discours au motif qu'il est populaire n'est guère plus satisfaisant.

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Bernard Girard 236 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte