Magazine France

Blogs : de nouvelles attaques

Publié le 03 mai 2008 par Rebus
 L'affaire Fuzz/Martinez, l'imbroglio Torapamavoa/Blogger, les procès intentés par Yves Jégo ont tous faits du bruit ces derniers temps, pour autant, ces affaires ne sont pas les seules et il apparait de plus en plus que certains cherchetn à toute force à réduire la liberté de ton et d'expressuion sur Internet, voire simplement queqlquefois à gagner un peu d'argent par des procès plus ou moins justifiés.

  Ainsi, cette affaire que j'ai apprise par un mail envoyé par le formulaire de contact de ce blog. Une affaire de blog poursuivi en justice à Aix en Provence.

 le crime commis par l'auteur, avoir dénoncé un article particulièrement cire pompes paru dans la presse locale, une ode à la gloire du maire consort d'Aix en Provence, Alain Joissains, ex maire d'Aix (étrange à dire) et époux du maire actuel.

  Monsieur Joissans, c'est de notoriété publique, vérifiable sur différents sites journalistiques sérieux, également sur Wikipédia, a eu jadis affaire à la justice et fut condamné pour abus de biens sociaux et détournement de fonds à 2 années deprison avec sursis entrainant ainsi sa radiation du barreau. Le journal local , dans l'article qu'il lui consacrait récemment, passait totalement par dessus cette condamnation et dressait le portrait d'un Eliott Nes de la politique.

  Un oubli que Cixi-Hélène, rédactrice du blog du même nom s'empressa de rectifier, s'attirant donc des ennuis qui finrent par l'amener à retirer le pamphlet anti alzheimmer rédigé.

  Petit rappel, l'actuelle maire d'Aix, Maryse Joissains Masini, est une élue UMP, réélue à la suite d'une campagne que beaucoup qualifièrent de particulièrement vicieuses. Elle est aussi, d'après des sources locales, "l'homme de paille" si j'ose dire, de son époux qui, maintenant inéligible, dirigerait Aix par son intermédiaire, un peu comme le couple Mégret à Vitrolles.

  Apparemment, censurer les blogs est un réflexe très commun à l'UMP, quand bien même le blog visé se voudrait apolitique et étant juste un espace de réflexion. Mais, peut être que ce seul fait gêne les décomplexés.

  Une deuxième affaire judicaire, qui touche cette fois un blog Vigilant, Philippeavecségolène. L'auteur se voit réclamer 1000 euros de dommages et intérêts pour le crime démesuré d'avoir reproduit une photo trouvée sur Internent afin d'illustrer un article sur les franchises médicales. Je ne suis pas juriste, mais la photo était facilement accessible, on attaque un blog alors qu'un "organe de presse" n'aurairt peut être pas eu à subir le même sort.

  Comme le rappelle l'auteur, son blog ne lui rapporte rien et le seul moyen de se défaire de cette situation serait que le plaignant se déssaisisse. 1 000 euros pour une photo trouvable en 2 clics et retirée depuis par le blogger, c'est un peu exagéré.

  Merci de manifester votre soutien à ces deux dangereux criminels.

  Autrement, je salue la naissance d'un nouveau blog anti sarkozyste, Les enfants de Priam, Blogs : de nouvelles attaques rédigé par une amie. Bienvenue au club.

 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rebus 21 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte