Magazine Culture

Dexter épisode 2x10 “There's Something about Harry”

Publié le 03 mai 2008 par Red

dexter_1 dexter_2 dexter_3

dexter210

Je suis bluffé. Wow. Non mais WOW quoi. Jamais une série n'aura été aussi concise et sophistiquée que Dexter. Je pense qu'après cet épisode, la série se place en première position de mon classement juste avant Friday Night Lights que j'ai toujours considérée comme ma série préférée. Le matériel scénaristique de base de Dexter est beaucoup plus convergeant et outrancier que celui de Friday Night Lights que ça la rend complètement atypique, précise et entièrement aboutie.

Je pense que ce 210 se caractèrise comme un de mes épisodes préférés de la série, très certainement un des mieux écrits et un des plus haletants tant le scénario est imprévisible et prenant. Il m'a aussi fait comprendre que je préfère les épisodes de Dexter moins tirés par les cheveux ou excessifs comme c'était le cas du précédent (néanmoins très réussi) puisqu'on évite déjà de tomber dans des facilités qui ottent au personnage principal sa crédibilité quasi intacte jusque là.

Les scènes entre Dexter et Doakes dans la cabine étaient géniales. Michael C Hall prouve de nouveau toute l'étendue de son talent et ces séquences font partie des plus réussies de la série dans sa globalité. On est pris par le suspense, les actions sont imprévisibles, la série joue parfaitement sur la précision et la cohérence. C'est un des points de convergence de la saison tout simplement. Les scénaristes ont tout construit pour aboutir à cette confrontation entre Doakes et Dexter et j'ai été pris par les répliques, le ton et la réalisation de nouveau impeccable. L'ultime scène de l'épisode est hurlante de réalisme. Les dialogues sont pointus, intenses. Le tout est un mélange entièrement maîtrisé de colère et de peur.

Le reste est aussi réussi mais dans un schéma et une manière de procéder bien plus classiques. Lila et Angel continuent de sortir (et coucher) ensemble et le tout prend un tournant radical dans le cliffhanger de leur partie de l'épisode quand Lila est retrouvée allongée et inconsciente, du sang coulant sur son front. Je ne sais plus trop quoi penser du personnage. Autant elle était très intéressante au départ quand elle restait dans son "domaine" (étant le sponsor de Dexter), là elle touche à des registres qui ne lui correspondent pas et visiblement qui ne lui étaient pas attribués au départ. Elle reste un personnage à part entière dans la saison et a apporté beaucoup de scènes et répliques poignantes mais je n'apprécie pas la dimension comique (en apparence) que prend le personnage de manière globale dernièrement.

J'ai adoré tout ce qui concerne Harry. C'est toujours très intéressant de poser le doigt sur les mensonges du personnage après sa mort et on suit Dexter vers l'inconnu et sa quête des réponses. Ainsi, on apprend que Harry s'était suicidée et la fin nous dévoile la raison morale de son suicide par overdose. C'est de nouveau très prenant et l'intrigue donne à nouveau beaucoup de cohérence à la série. Les flashbacks deviennent un fil rouge qui viennent accompagner l'évolution du personnage qu'est Dexter et c'est génial.

J'ai plutôt aimé l'intrigue entre Debra et Lundy même si je ne suis toujours pas fan de leur relation... Lundy fait savoir à Debra que leur relation prendra fin quand le manhunt pour Dexter aura trouvé sa conclusion mais Debra est gênée car elle ne veut pas être dictée son futur avec lui. Bon, c'est avant tout posé sur des banalités et des dialogues peu recherchés mais ça passe mieux que dans les épisodes précédents les concernant.

J'aime bien aussi la dynamique qui relie Dexter et Rita. Ca relève toujours du gentillet à ce stade, mais on ne rentre pas dans les dialogues creux et la morale chimérique donc ça va. Peu de choses à dire à leur sujet car il s'agit plutôt d'un épisode transitoire au niveau de leur relation.

De son côté, Dexter met les toutes les chances de son côté pour retrouver la liberté. Ainsi, il pose un couteau avec l'empreinte de Doakes sous l'océan. Et il tue un des clients de l'assassin de sa mère sous les yeux (ou presque) de Doakes. Je ne sais pas si on peut compter ça comme étant une facilité scénaristique mais j'ai en effet quelques appréhensions pour le final au sujet de la non révélation des activités meurtrières de Dexter. Ce serait gâcher une saison complète pour rien si j'ose dire mais j'attends de voir comment les scénaristes mettent tout ça en oeuvre car au vu de cet épisode, j'ai une confiance totale en eux.

Pour Laguerta, c'est simplement la continuité de l'épisode précédent. C'est-à-dire qu'elle contre toujours Lundy, Debra et ses collègues au sujet du réel boucher de Bay Harbor. Et mon point de vue n'a pas changé : j'aime toujours son comportement protectif vis à vis de Doakes. Ce dernier m'ayant apparu bien plus réfléchi dans cet épisode.

En bref : Un épisode froid mais absolument génial. Contrairement au précédent, celui ci est presque entièrement imprévisible, en tout cas en ce qui concerne la séquence Dexter/Doakes. Le reste relève du plus classique mais fonctionne également et permet d'entamer la dernière ligne droite avant le season finale. Wow. Je suis bluffé.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Red 41 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte