Magazine Médias

INTERNATIONAL > Syrie : Les enfants de l’attaque chimique ne sont pas morts, ils dormaient…

Publié le 01 octobre 2013 par Fab @fabrice_gil

INTERNATIONAL > Syrie : Les enfants de l’attaque chimique ne sont pas morts, ils dormaient… Syrie : Les enfants de l’attaque chimique ne sont pas morts, ils dormaient…" border="0" title="INTERNATIONAL > Syrie : Les enfants de l’attaque chimique ne sont pas morts, ils dormaient…" />

Mère Agnès-Mariam de la Croix

Mère Agnès-Mariam de la Croix, supérieure du Couvent Saint-Jacques à Damas, assure que les enfants qui ont été filmés dans le massacre aux armes chimiques sont toujours vivants.
Mère Agnès-Mariam de la Croix, supérieure du Couvent Saint-Jacques à Damas, assure que les enfants qui ont été filmés dans le massacre aux armes chimiques sont toujours vivants."Les habitants de la province de Lattaquié m’avait informé avoir vu leurs enfants dans les vidéos sur la Ghouta, filmées par les miliciens armés", a déclaré la mère supérieure syrienne dans une interview accordé à la chaîne de télévision al-Mayadeen.Accompagné de l’équipe des inspecteurs des Nations Unies au cours d’une seconde visite à Damas, Mère Agnès explique que "le premier motif de son action auprès des victimes était au début humanitaire (…) la veille de l’attaque chimique dans la Ghouta nous étions à Damas. Nous savons ce qui s'est passé réellement à Maadamiya (…) s’il y avait eu des morts, des victimes et des blessés, on l’aurait remarqué immédiatement. Mais cette nuit là, aucun mouvement inhabituel n’avait été signalé. Vous savez, les gens ici sont tous des voisins et se connaissent. Les habitants de la Ghouta qui s’était déplacés vers Damas n’ont rien remarqué d'anormal, alors que les informations de presse avait fait état de 1400 morts et de 10.000 blessés dans cette zone. Nous n’avons pas entendu non plus d’ambulances. Tout était calme…"
Au moment des faits, les groupes armés avaient kidnappé 115 personnes dont 65 enfants de moins de 15 ans. "… les parents de la province de Lattaquié avaient reconnu non seulement leurs propres enfants mais aussi ceux enlevés de la même région, apparus comme victimes dans les images diffusées (…) les Américains avait choisi 13 films parmi les vidéos présentées par les groupes armés et les avaient qualifiés de sûrs." Mère Agnès ajoute : "… j’étais en contact avec des journalistes allemands à ce moment là et  je leur avais dit que j’étais incapable de déterminer la date et le lieu de chaque prise de vue. Ils m’ont donc envoyé 43 films dont ces premières vidéos. Je me suis aperçu que les mêmes enfants apparaissaient dans -au moins- quatre ou cinq de ces vidéos, et je me suis interrogée…"
Les enfants avaient été endormis. "… ils dormaient  à l’exception d’un qui pleurait. Plusieurs types d’anesthésiants leur avaient été administrés pour donner l’impression d’être morts (…) Logiquement, si ces enfants avaient succombé à l’attaque, on aurait constaté un nombre élevé de victimes enterrés dans les tranchées (…) elles peuvent contenir entre 300 à 400 dépouilles. Mais seuls 8 corps y avait été enterrés".
Mère Agnès révèle à la chaîne al-Mayadeen qu’une équipe internationale baptisée l’équipe du 21 août, regroupant des experts allemands, français, italiens, canadiens et américains a été composée pour dresser une liste chronologique des événements entre 1h55 et 4h00 du matin. Ce timing suscite plusieurs interrogations, notamment celle qu’il est impossible que toutes les dépouilles aient été transportées à la morgue le même jour. On parlait alors de milliers de victimes.F/G

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Fab 4306 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazines