Magazine Politique

Marché du drone : entre excitation et inquiétude

Publié le 01 octobre 2013 par Dronologue

Le marché drone civil en pleine émergence soulève des inquiétudes quant à la sécurité publique et la vie privée. Certains craignent que certains malintentionnés puissent corrompre les bonnes intentions originelles de la technologie. Par exemple, une équipe de chercheurs a montré que le guidage GPS de certains drones pouvait être piraté et détourné à partir du sol.

Avec la vaste potentialité de la technologie des drones, il est difficile de prévoir exactement à quoi le marché des drones va ressembler. Aujourd’hui tout le monde attend l’accident ou l’événement qui va marquer les esprits et influencer l’avenir du marché dans une direction ou dans une autre.

Si il n’y avait pas eu l’accident du Zeppelin Hindenburg, est-ce que les dirigeables aurait évolué vers une solution sûre plus sereinement ? Le crash de ce Zeppelin a complètement stoppé cette technologie. Aujourd’hui pourtant les dirigeables sont de nouveau un sujet innovant 80 ans après.

hindenburg5

En cherchant bien, on peut trouver sur internet des vidéos de crash de drones en zone urbaine ou au dessus de la foule : en septembre il y en a eu aux USA, en Catalogne et en Suisse. A chaque fois, il n’y a que des blessures mineures. On peut toujours imputer la faute de ces crashs à l’irresponsabilité de leur pilote.Mais il ne faut pas exclure les défaillances techniques qui sont toujours possibles : un composant électronique qui grille est toujours possible, et la machine peut devenir incontrôlable. Souvent il n’y a pas de redondance pour palier aux défaillances techniques puisque le poids du drone ‘doit’ être optimisé pour prolonger son temps de vol.

Les éléments extérieurs peuvent aussi influencer le vol d’un drone :la pluie, le vent, les oiseaux, les champs électromagnétique, l’activité solaire…

A ces risques naturels, on peut toujours aussi ajouter des risques potentiels dus à un piratage. La plupart des drones de loisir ont des radiocommandes qui ne gèrent qu’une communication simplifiée entre le drone volant et son pilote au sol, cela implique un piratage relativement facile. Est-ce que le piratage d’un drone est un enjeu ? Ce n’est surement pas un enjeu pour les drones de loisir … (quoi que), mais si la mission du drone est un enjeu pour certaines personnes, il faudra bien verrouiller les possibilités de piratage pour maximiser la sécurité autour du drone.


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dronologue 1769 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines