Magazine Poésie

Poeme d'un matin d'automne

Par Aiglebleu

2013-08-03_AB_1-35.jpg

Je suis l'orfèvre des mots de paix,

Je suis l'élève des vagues de mer

Je suis la perle contre la douleur

De ta peine asséchant les pleurs.

Les hommes sont devenus des rats livides

Forniquant, détruisant, se goinfrant de chair

Et pourtant au cœur de ces monstres avides

Réside le dieu, la déesse de la terre.

Je suis le chant d'espoir d'amour

Fils d'un refrain d'éternité

Chevauchant le temps si noir

Sur une vague de lumière d'été.

Sous le poids des blessures de l'ombre

Le cœur et le corps meurtri

Je retrouve la légèreté de l'onde

Dans l'amour magie de vie.

Architect d'un jour glorieux

Bâtissant lendemains heureux

Résonnent les joies du souvenir

Pour les enfants qui vont venir.

Je suis l'orfèvre des mots de paix,

Je suis l'élève des vagues de mer

Je suis la perle contre la douleur

De ta peine asséchant les pleurs.

Aigle Bleu

Wendake le 1 octobre 2013


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Aiglebleu 25351 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine