Magazine Environnement

La filière hydrolienne française dans les starting-blocks

Publié le 01 octobre 2013 par Lenergiedavancer @Fil_energie
raz_blanchard_photo_Phil Beard

Lors de sa visite du chantier naval des Constructions Mécaniques de Normandie, à Cherbourg le lundi 20 septembre, François Hollande a lancé un appel à projet pour 4 fermes pilotes d’hydroliennes au large des côtes normandes et finistériennes.

Selon l’annonce du Président de la République, cet appel à manifestation d’intérêt porte sur la construction et l’exploitation de quatre parcs hydroliens d’une puissance de 80 MW chacun. Chaque site sera subventionné par le gouvernement à hauteur de 30 millions d’euros et sera équipé de 5 à 10 turbines. Le tarif d’achat de l’électricité produite a été fixé à 173 euros par mégawattheure.

Les zones choisies pour ces implantations tests se situent aux larges du Finistère (le passage de Fromveur) et du Cotentin (le raz Blanchard). La péninsule du Cotentin bénéficie d’ailleurs d’un des courants marins les plus importants d’Europe. La nouvelle ligne très haute tension de la région, fabriquée pour relier l’EPR de Flamanville au réseau électrique, servira également à connecter les futures hydroliennes de cet appel d’offres.

S’inscrivant dans le cadre de la transition énergétique, le chef de l’Etat a également rappelé que le développement de la filière hydrolienne faisait partie des 34 « plans de batailles » censée relancer l’industrie française et l’innovation.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Lenergiedavancer 5099 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte