Magazine Science & vie

Le Pouvoir de l' Imaginaire ( 257) : les mystères d une "Corde"...

Publié le 01 octobre 2013 par 000111aaa

Lu dans le blog d EVELYNE hier cette citation de  RAYMOND DEVOS : « «Lorsqu’on a la prétention, comme moi, d’entraîner les gens dans l’imaginaire, il faut pouvoir les ramener dans le réel, ensuite... et sans dommage !»-( Extrait du sketch Supporter l’imaginaire……)

Chacun de nous a son imaginaire propre et  supporte plus ou moins celui des autres : hier en vous proposant l’imaginaire de la photo de transportation sur STAR TREK   je vous ai montré mon agacement  à   ce  sujet … Je ne m’étonne pas donc de l’agacement de mon Candide ou de mes lecteurs quand je leur présente un univers  où tout  y compris toute matière ne serait  que oscillateurs et ondes (improprement baptisées Cordes)

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

-« Si je t’ai bien compris  Pierre  tu es très troublé par le fait qu’une onde est avant tout mouvement et ne te semble donc pas devoir pouvoir apparaitre comme une particule matérielle à  «  image » fixe , c’est cela ?

- «  Oui !Et j’en profite d’ ailleurs pour te dire que je ne comprends pas  pourquoi la lumière des étoiles reste permanente  et  ne s’éteint pas !

-«   Mais tu te trompes ! Les photons quittent leur source   en tant que petite onde lumineuse sphérique et qui devient après des années-lumière parcourues l’ onde locale plane reçue par ton œil (photo)…

DSC00054.JPG

Tant que l’étoile brille  , tu ne t’aperçois pas de l’évolution de son spectre avec le temps ( c’ est  NEWTON  qui a décomposé la lumière blanche) car ton œil n’est pas un prisme et tu n’es pas MATHUSALEM  !Et s il lui arrive  certains  soucis , elle cesse  d’envoyer son train de wagons de  photons  et «  s’éteint » plus ou moins , comme tu le dis ! ( voir ma photo d’une nova très évolutive )

Capture.PNG etoile nova.PNG

- Et pour l’effet d’image permanente  d’une onde sous forme de particule de matière , que présentes tu comme explication ???

-I l y en a plusieurs ET  PEUT ETRE complémentaires.  Toute « particule matérielle » a un spin ( une rotation )  et se translate  ,.Donc et d’abord , toute matière  ne pourrait te paraitre «   ‘image  fixe » que  globalement .Et la longueur d’onde de la Corde   qui parcourt ce  circuit fermé   ( comme sur un anneau de vitesse ) présente  probablement  une échelle de dimensions sub-quantique …JE VAIS ALORS PRENDRE UN EXEMPLE TRIVIAL : considère  une telle onde complexe , torique et que tu vois ,  comme celle de ma photo  , le spin  la faisant se propager comme un ressort a boudin sur une circonférence  plus grande …..Et mentalement commence à la faire se rapetisser !  Tout d’abord tu ne verras plus  les rotations, puis peu à peu le cercle  DU TORE va devenir un gros  point visible , puis  un point invisible à tes yeux mais visible globalement à un analyseur de particules :voilà ce qu’est devenu ton onde   torique !

DSC00055.JPG

-«  Et ça   suffit  COMME EXPLICATION ?

-« On peut faire intervenir  alors  d’autres types de phénomènes plus intéressants   et je vais en profiter pour  te décrire PAR COMPARAISON un peu de physique expérimentale :une onde lumineuse visible est basiquement constituée par des zéros(«  les nœuds ») et des «  ventres » .Ou autrement exprimé  par des « tout ou rien ». C’est un peu comme si tu subissais  une alternance de phases lumineuses + ou -(flashs) et de phases obscures (zéro) et par une sorte  d’effet  stroboscopique  , mais toi tu vas  imaginer sa trajectoire continue  et la voir QUASI  constamment par persistances des perceptions rétiniennes  (ma photo).Ceci n’est pas imaginaire :il n’existerait pas  de phénomènes d’interférences sans nœuds et ventres …….

Capture.PNG STROBOSCOPIE.PNG

Et , de plus , en échelle  quantique  et probablement subquantique , il est fort possible  que  l’état zéro du nœud de l’onde  n’existe jamais  et soit une sorte de zone  d’énergie minimale insituable ( de valeur moyenne zéro)  mais en réalité provoquée par un flou résultant soit du principe  d’incertitude soit  de propriétés stochastiques du sub quantique , telle qu’ en présente par exemple le modèle  OSCAR …

Si tu transposes tout cela  à  l’échelle d’une particule   élémentaire  tu retombes alors sur une sorte d’équation  de Schrödinger   pour une Corde !:Tu verras , toi , une « présence matérielle » et permanente là où ne circule qu’ une onde complexe emprisonnée  , enroulée sur elle-même , d’énergie fluctuante et donc   de ce fait «  floutée » …..(encore une sorte d’effet stroboscopique).

Mais d’autres hypothèses sont proposées et je te parlerai de celles de JUAN MALDACENA

A SUIVRE


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


000111aaa 168 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossiers Paperblog

Magazine