Magazine Séries

Critiques Séries : Platane. Saison 2. Episodes 7, 8 et 9.

Publié le 01 octobre 2013 par Delromainzika @cabreakingnews

vlcsnap-2013-10-01-17h30m26s160.png

Platane // Saison 2. Episodes 7, 8 et 9. La fois où il a travaillé avec Fifty Cent / La fois où il a cru que le signe c'était un zodiac / La fois où il a prié Wall-E.


Le moins que l'on puisse dire c'est que Platane tente presque de donner une leçon aux téléspectateurs : la vérité se sait toujours. C'est certainement une leçon que vous avez appris de vos parents. Ces trois épisodes tentent de séparer Eric et Ramzy après les avoir réuni durant les premiers épisodes de la saison. Je trouve ça assez astucieux et amusant même si encore une fois, Platane donne un peu trop de fil à retordre à Eric. Le pauvre, il a toujours tout un tas de merde qui l'attend peu importe où il va. C'est malheureux dans le sens où il ne peut jamais être heureux. Dès que l'on pense que tout peut lui réussir, on se rend compte finalement que ce n'est pas vraiment le cas. Tout commence sur le plateau du Petit Journal. Encore une fois Canal + tente de faire du placement de produits avec ses propres émissions. Ce n'est pas une mauvaise idée puisque le Petit Journal s'inscrit parfaitement dans la ligne éditoriale de Platane. Cette série décalée. L'idée est donc de permettre aux deux personnages de régler leurs comptes sur le plateau au milieu d'un Yann Barthès très amusé.
Le tout fonctionne plutôt bien et nous offre quelque chose d'assez amusant à suivre. Mais le premier épisode de cette nouvelle salve n'est clairement pas mon préféré. C'est même à mon sens l'un des plus faibles de la saison. Il joue avant tout sur la séparation du duo et les retrouvailles entre Eric et sa petite amie Lana (toujours incarnée par l'amusante Toinette Laquière dont je me souviens encore de la prestation dans la saga d'été de TF1, Mystère). En tout cas elle a grandi maintenant. Mais ce n'est pas la question. Cet épisode n'était pas assez drôle (même si deux ou trois répliques parviennent à faire mouche). C'est avant tout ce que je viens rechercher dans cette série, ces gags et situations improbables. Comme celle de la banane avec le passeport de son ex femme. C'était un truc tellement drôle tout de même cette histoire. La seule chose dans cet épisode qui était un peu rigolote c'est le fait que Eric va acheter un chien pour Paul, ce chien va avoir la rage et mordre par la suite Bob Sinclar. De la guest encore une fois à profusion, de quoi nous faire rire un bon coup.

vlcsnap-2013-10-01-16h54m53s78.png
Le second épisode de cette salve, "La fois où il a cru que le signe c'était un zodiac" était bien meilleur. Un épisode plus amusant, notamment car l'on a droit à une apparition de Jean Dujardin. Jean Dujardin est toujours ouvert aux rôles où il peut se moquer de lui-même. Dans Platane comme dans la vraie vie, il a donc gagné un Oscar et est maintenant intéressé par les rôles où il a la tête d'affiche et se moque complètement des autres. Il propose à Eric de jouer le rôle du muet dans une nouvelle adaptation de Zorro dans laquelle il y aurait Penelope Cruz et José Garcia dans le rôle du Sergent Garcia (la bonne crise de rire au moment où j'ai entendu la blague autour de José Garcia). Bref, Platane s'amuse encore une fois et Jean Dujardin n'a peur de rien. C'est aussi pour cela que c'est un bon acteur que j'adore toujours aussi bien car même si l'on ne sait pas s'il a pris la grosse tête ou non, Platane tente de nous prouver le contraire. En tout cas, avec une certaine dose d'efficacité. Il y a aussi la tentative d'Arnaud de tenter de convaincre Eric de travailler de nouveau avec Ramzy. Moins efficace mais les faces à faces sont tout de même plutôt bien fichus. Les deux acteurs sont tellement amis que les brouilles ressemblent à ce qu'ils ont déjà du vivre dans leur histoire de duo.
Cet épisode était plutôt bon à mon humble avis. Mais j'ai l'impression que c'est le troisième épisode, le plus réussi de cette petite soirée. Disons que "La fois où il a prié Wall-E" est un épisode où le ciel tombe littéralement sur la tête d'Eric et j'aime ça. J'ai ce petit côté sadique. D'un côté j'en ai marre de le voir rater sa vie et d'un autre côté j'ai envie de le voir la réussir. Mais bon, ce n'est pas bien grave, surtout dans ce genre d'épisodes. Car celui-ci exploite à merveille l'univers des personnages et des merdes qui tombent sur la tête d'Eric. On a beau penser qu'il a trouvé un moyen de se retrouver à nouveau sur pied et puis bim badoum, tout va de mal en pis pour lui. Dans un registre différent, l'apparition de Michel Drucker était certes un peu décevante mais tout ce qui en découle dans cet épisode était jouissif à souhait (la tonne de révélations sur tout ce que Eric a pu faire durant les deux épisodes précédents lui tombe sur la tête). Entre l'histoire de la seringue (ça c'était un bon gag), sa prière pour que son sperme redevienne plus fruité…euh fertile, l'histoire du passeport de son ex femme, etc. Que de bonnes choses et de belles réussites en somme. Finalement, Platane a offert trois épisodes très différents. L'un assez médiocre avec une montée en puissance petit à petit pour tout exploser dans le final du 2.09.
Note : 4.5/10, 6/10 et 7/10. En bref, après la déception le réconfort.


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Delromainzika 18158 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazines