Magazine Santé

NEURO: Le corps calleux d'Einstein explique son intelligence – Brain

Publié le 07 octobre 2013 par Santelog @santelog

NEURO: Le corps calleux d'Einstein explique son intelligence – BrainDes hémisphères gauche et droit du cerveau d’Albert Einstein exceptionnellement bien reliés l’un à l’autre pourraient être une explication de son intelligence exceptionnelle, suggèrent ces anthropologues, qui ont comparé, avec la permission du National Museum of Health and Medicine américain, des images photographiques du cerveau d’Einstein avec celles d’hommes âgés et d’hommes de l’âge du savant, soit alors 26 ans, en 1905. Leur étude, publiée dans la revue Brain, montre un corps calleux particulièrement développé.

De très nombreux scientifiques se sont essayés à trouver une explication à la prodigieuse intelligence d’Albert Einstein, mais aucune équipe de recherche n’avait encore abouti. Récemment, Falk et al. (2013) de de la Florida State University, avaient pu analyser 14 photographies, découvertes récemment et avaient constaté que le cerveau d’Einstein avait un cortex préfrontal «  extraordinaire  », et que des zones inférieures des cortex somatosensoriel et moteur étaient particulièrement développées dans l’hémisphère gauche.Ici, les chercheurs de la Florida State University et de l’East China Normal University ont repris cette étude à partir de 14 images des hémisphères gauche et droit du cerveau d’Einstein, sur lesquels le corps calleux apparaissait avec une grande résolution.

NEURO: Le corps calleux d'Einstein explique son intelligence – Brain
Pour tenter d’identifier des différences locales sur le corps calleux entre le cerveau d’ Einstein et ceux de gens ordinaires, tout en éliminant les différences liées à la cause de la mort, à l’atrophie du cerveau, l’âge ou le sexe, les chercheurs ont pris en compte des données IRM de sujets de 2 groupes d’âge. Les chercheurs ont également développé une nouvelle technique à base de codes couleurs permettant de mesurer l’épaisseur des différentes parties du corps calleux sur toute sa longueur et le nombre de nerfs qui se croisent et connectent les 2 hémisphères du cerveau. Les chercheurs ont ensuite comparé des mesures d’Einstein avec celles des sujets des 2 groupes, 15 hommes âgés et 52 hommes de l’âge d’Einstein en 1905, soit alors 26 ans. Pourquoi 26 ans ? Car à cet âge, Einstein publiait 4 articles qui ont fortement contribué aux fondements de la physique moderne, dont ses travaux sur la relativité restreinte.

Un corps calleux bien particulier : L’équipe de recherche constate alors qu’Einstein avait une spécificité cérébrale, par rapport aux 2 groupes témoins, des liaisons plus étroites entre certaines régions des hémisphères cérébraux. Ces liaisons sont assurées par le corps calleux, le plus grand faisceau de fibres nerveuses qui relie les régions corticales des hémisphères cérébraux dans les cerveaux humains et joue donc un rôle clé dans l’intégration des données transférées entre les deux hémisphères. Einstein possédait donc un corps calleux bien à lui. Au-delà de cette découverte qui répond à la quête poursuivie par de nombreux scientifiques, cette recherche a permis de développer une nouvelle technique d’analyse permettant d’identifier des troubles de la connectivité interne du cerveau.

Source: Brain doi: 10.1093/brain/awt252 September 24, 2013 The Corpus Callosum of Albert Einstein’s Brain: Another Clue to His High Intelligence(Visuel@Florida State University” Les images du cerveau d’Albert Einstein de l’étude 2012 de Dean Falk, Frederick E. Lepore et Adrianne Noe, publiée dans la revue Brain, avec l’autorisation du Musée national de la santé et de la médecine, Silver Spring, Md.  »)


Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Santelog 71170 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine