Magazine Environnement

Gaspillages

Publié le 07 octobre 2013 par Rolandbosquet

gaspillage

   Il a été fait reproche aux pauvres de n’arborer que très rarement dans leur salon une toile de Picasso ou même, plus modestement, de Vincent Van Gogh. Les pauvres manqueraient de goût pour la peinture du XXème siècle ! Il a aussi été remarqué que les pauvres sont en général beaucoup plus égaux que les riches face aux aides sociales. Mais les riches déposent-ils des demandes circonstanciées en bonne et due forme auprès des services compétents ? Aucune enquête n’a encore été réalisée sur ce sujet brûlant. Par contre, probablement avantagés par leurs revenus plus élevés, les riches gaspilleraient plus que les pauvres. Là aussi, aucune donnée statistique digne de ce nom n’éclaire ce point. Nul n’a encore mesuré si les riches jettent plus ou moins que les pauvres leurs bouteilles de plastique dans les containers réservés à cet effet. Ou, par exemple, combien des uns ou des autres confient leur ancien téléphone portable aux entreprises dites de réinsertion qui se chargent de les réparer et de les remettre en circulation ou de les démonter pour en recycler les pièces ? On appelle cette pratique l’économie circulaire. Hellen Macarthur est convaincue que nos sociétés de consommation devraient s’orienter dans cette voie. Pour épargner les ressources de la terre sans diminuer le confort des particuliers et les bénéfices des entreprises. Et offrir ainsi de nouvelles raisons de croire en l’avenir aux jeunes générations. Car ne serait pas seulement une question de morale. Recycler est bien ; jeter est mal. Ce serait une simple question d’économie. Recycler enrichit. Jeter appauvrit. Pour l’heure, Hellen Macarthur ne dit pas si les pauvres qui recyclent leurs bouteilles de plastique pourront avec leurs économie acheter une toile de Picasso ou, en attendant, une toile de Vincent Van Gogh. Demeure toutefois le scandale du gaspillage de la nourriture. Nos pères nous ont jadis appris à ne pas jeter. Vous ne savez pas de quoi sera fait demain ! Et le pain était sans doute la plus sacrée des nourritures. C’était le maître de maison qui rompait le quignon de pain pour chaque convive et pas un de plus. Il veillait même à le reposer sur la table familiale dans le bon sens. C’était une forme de respect pour le travail du boulanger. Combien de baguettes sont aujourd’hui destinées à la poubelle ? On dira que le pain n’a plus le bon goût d’autrefois. On accusera la grande distribution, les nouveaux boulangers, le temps orageux, que dis-je, le gouvernement et les règlementations européennes. Il conviendrait plus honnêtement de parler de perte de valeurs d’une société passée de l’abondance au gaspillage. Et là, chacun est responsable de ses actes. Le rôle des marchands est de vendre. Ils ont, eux-aussi, des obligations face à leurs actionnaires, à leurs salariés, au fisc, aux organismes sociaux et ce dans le cadre des lois édictées par la République. Sauf à proposer malhonnêtement à l’étal des produits fallacieux, il ne peut leur être fait reproche d’exercer leur métier.  Le consommateur est, quant à lui, réputé conserver son libre arbitre dans le choix du magasin qu’il fréquente et dans l’éventail de ses achats. Les psychologues diront qu’emplir son cabas ne consiste pas simplement à faire ses emplettes mais aussi à participer à la vie de la collectivité et s’insérer dans la société. Sans doute. Mais est-ce une raison suffisante pour jeter la nourriture, sans même parfois la sortir de son emballage ? Où est le respect du travail des agriculteurs, des maraîchers, des marins-pêcheurs et des éleveurs qui n’en tirent trop souvent que fort peu de ressources ? Où est la compassion pour les plus pauvres qui doivent, au détriment de leur dignité, quémander à manger ? On voit par là que même lorsque le progrès avance à grands pas, le monde, lui, ne tourne pas mieux pour autant.

Pour suivre régulièrement ces chroniques, il suffit de s’abonner gratuitement à "new letters"


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Rolandbosquet 674 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte