Magazine Cinéma

Le majordome

Publié le 07 octobre 2013 par Dukefleed
Le majordomeGrand sujet... film modeste
Les années 40 aux Etats-Unis, les noirs sont encore loin d’avoir les mêmes droits que les blancs. Un jeune garçon vivant comme un esclave avec ses parents dans une plantation de coton. Le film tiré d’une histoire vraie retrace le chemin hors du commun d’un homme passé de l’esclavage à « nègre de maison » pour finir par passer 30 ans de sa vie à la Maison Blanche comme majordome.Le trajet de vie est époustouflant en soit, mais le contenu hyper léger. Son ascension jusqu’à ce poste est un réel plaisir à observer tout comme la condition noire jusqu’à la fin des années 70. Une fois qu’il devient majordome, l’intérêt est très limité, à moins que vous n’ayez aucune connaissance du combat pour les droits civiques aux EU. L’impact de tous les présidents sur l’évolution de la législation est résumé à chaque fois à une phrase ou une action. Le côté politique du film est d’une pauvreté navrante, à mon grand regret. Ensuite, le film traite, via la vie de famille du majordome, de l’impact de la ségrégation sur la vie de tous les jours des noirs. Là, c’est très attendu. A titre d’exemple, le majordome a deux fils ; l’un combattra au Vietnam pour son pays alors que l’autre combattra contre son pays dans les rangs des Black Panther. Caricatural tout comme le sort des deux enfants dont on perçoit l’issue respective… gros comme le nez au milieu de la figure. Le conflit de génération revêt aussi un intérêt limité entre la sagesse du père qui a vu des évolutions lentes de la condition noire au cours des décennies et l’impatience des plus jeunes qui souhaitent que çà bouge plus rapidement. Un bon documentaire vaut mieux qu’un film avançant avec de gros sabots.
Sorti en 2013

Retour à La Une de Logo Paperblog

A propos de l’auteur


Dukefleed 11 partages Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine