Magazine Poésie

le poete

Par Plouf

La prosodie me ronge,

Un mal poetique.

tOI LE GUIDE SUPREME

A la figure blème

De ne voir le jour!

E clate mon amour

foetus avorté

de n'être jamais né.

J'ai revétu la robe

Pour la grande fête:

un linceul nacré

Pour l'aurore des jours

d'une ame condmanée!

les chises de la vie

un indicible ennui...


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Plouf 112 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog

Magazines