Magazine High tech

Revue d'Office 2008 pour Mac

Publié le 04 mai 2008 par Mac Québec
Utilisateur moyen d’Office, et possesseur, au travail, d’un nouveau MacBook Pro 4 Go, je me suis précipité, le 15 janvier dernier, sur la dernière version anglaise d’Office 2008 (achetée à gros prix) qui inclut le service Exchange. Comme je suis le seul utilisateur de Mac dans un environnement Windows Server (environ 150 postes) et Exchange 2003, j’avais certaines appréhensions (même après consultation du personnel chez Apple) quant à la compatibilité avec les différentes applications conçues pour les entreprises. Mes craintes n’avaient pas lieu d’être, car, à peu de chose près, le logiciel s’intègre très bien à ce type d’environnement. Avec en prime, la facilité d’utilisation de Léopard.
Étant donné que j’utilise déjà la version Office 2007 sur un PC, je m’attendais à ce que cette version 2008 soit en partie semblable ou carrément supérieure à la précédente. C’est loin d’être le cas, particulièrement pour un usage de base de Word, Excel et Entourage. Comme j’utilise peu PowerPoint pour mon travail et que mon emploi des fonctions de Word se limite aux choses les plus simples, mes commentaires porteront sur Excel et surtout sur Entourage. D’ailleurs, ce dernier a manqué une belle occasion de devenir LE logiciel de messagerie. Peut-être que les versions subséquentes me feront mentir. 
Voici donc, à mon avis, ce qui manque à Office pour qu’il soit un outil vraiment ergonomique et complet.
Pour l’ensemble de la suite.

- Pourquoi ne pas avoir conservé l’interface « ruban » de 2007 et ne pas l’avoir porté sur le Mac avec toutes ses fonctionnalités ? Sur PC, je commençais à peine à me familiariser avec cette interface et son absence sur le Mac nous ramène à une espèce d’Office 2004 améliorée avec des mouvements de fenêtre descendants qui révèlent certaines fonctionnalités particulières des applications. Comment expliquer ce recul ? Les équipes ayant travaillé au développement ont-elles omis de se consulter ? Quatre ans sans se parler ?

- Lors de l’installation initiale, le système a signalé des erreurs de localisation des fichiers sur le serveur, particulièrement avec la fonction Fichiers récents. Le logiciel trouve le fichier sur le serveur et l’ouvre, mais au moment de le sauvegarder, un premier message d’alerte s’affiche pour indiquer que le fichier est introuvable suivi d’un autre message avisant cette fois que le fichier a été sauvegardé correctement. Si j’essaie ensuite de sauvegarder le fichier après modification, le logiciel m’informe que la mémoire est insuffisante pour procéder à l’opération. Il devient donc impossible de sauvegarder le fichier sur le serveur. Pour contourner le problème, il faut le sauvegarder sur le poste de travail local et le transférer par la suite sur le serveur par l’intermédiaire du Finder ( !) Après quatre mois d’utilisation, ce problème sporadique semble cependant s’être réglé, probablement à cause d’une version mise à jour ou une mise à jour de notre serveur SQL.

- C’est un détail, mais pourquoi Word est-il le seul élément d’Office à pouvoir bénéficier de la fonction Print Preview, absente du reste de la suite ? Avec Excel, il faut passer par la prévisualisation de Mac OS X. Pas très pratique dans certains cas. Cette fonction n’était-elle pas étendue à l’ensemble de la suite dans Office 2004 ?

- Finalement, pourquoi ne pas associer les raccourcis clavier à des fonctions identiques dans tous les éléments de la suite ? Ctrl-1, par exemple, pourrait afficher le format du paragraphe autant dans Word, Etourage ou PowerPoint ou celui de la cellule dans Excel.
Entourage

- Pourquoi ne pas avoir utilisé Word comme logiciel de mise en page des messages ? La version 2003 PC faisait ce travail de façon magistrale. À la place, on se retrouve avec une espèce de version diluée de TextEdit, pas très facile à mettre en page.

- Parlant de mise en page, pourquoi ne peut-on agrandir ou réduire une image à la rédaction d’un courrier électronique ? Bogue, oubli, limitation ? Une façon pas très élégante est d’ouvrir Word, d’y insérer l’image concernée, jouer avec sa taille, revenir dans Entourage et y faire un copier-coller avec les bonnes dimensions. Pas très élégant, ni très complet.

- Pourquoi ne peut-on voir les pièces jointes en mode Quick Look comme dans Leopard ? Je ne suis pas programmeur, mais il me semble que cela aurait été facile d’intégrer cette fonctionnalité au logiciel vu qu’elle est déjà partie intégrante du système d’exploitation d’Apple.

- Pourquoi ne peut-on vraiment personnaliser les barres d’outils ? Un coup d’œil à ce menu permet de voir qu’on a omis d’y inclure des éléments importants. Ainsi, l’icône Enregistrer brille par son absence. À la place, on nous propose la fonction Enregistrer et fermer. Ainsi, dans ce texte que je rédige, si je clique sur l’icône Enregistrer (save), le logiciel enregistre bien le document dans le dossier Brouillons, mais ferme le fichier. Pour contourner le problème, il faut passer par le raccourci clavier Pomme-S. Un autre bogue ? Une limitation imposée à la version pour le Mac ?

- J’ai essayé de copier des images multiples (deux images ou plus dans le presse-papier) de Word à Entourage et cela me semble impossible, alors qu’il est possible de le faire dans Word. Pourquoi ?

- Un autre irritant (bogue ? Limitation ?), lié cette fois à l’usage de la suite en entreprise. Pourquoi est-il impossible de créer des groupes sur la liste de contacts du serveur corporatif, alors que depuis je ne sais quelle version, il est possible de le faire avec Office pour Windows ? L’option est là, mais demeure grisée. Par contre, on peut créer un groupe sur une liste personnelle de contacts. De plus, et à moins de posséder un diplôme en génie informatique, je n’ai pas trouvé de moyens faciles pour importer les groupes en provenance de ma liste qui se trouvent sur la version PC 2007. Pour contourner le problème, j’ai dû écrire aux membres de mes listes de distribution en laissant leurs adresses visibles et je me suis constitué un groupe en faisant glisser ces adresses dans un groupe vierge de ma liste de contacts personnelle. Donc, si je veux écrire à un de mes groupes, je dois ouvrir ma liste personnelle de contacts, et non celle du serveur, pour le sélectionner. À moins que la configuration de mon compte Exchange ne soit pas à point, je ne n’explique pas la raison de cette limitation imposée une fois de plus à la version d’Office pour Mac.

- On ne peut toujours pas créer de notes ou de tâches sur un serveur Exchange. Donc, il n’y a pas de synchronisation possible avec les Blackberry en entreprise. La solution, toujours aussi peu élégante, pour contourner cet obstacle consiste à effectuer la synchronisation à l’aide du logiciel de RIM Blackberry pour Mac. Il est également possible de le faire par l’entremise d’Outlook Web Access, mais il s’agit d’un autre procédé qui relève quelque peu de l’acrobatie. Pourquoi ?

- Pourquoi n’est-il pas possible de faire un copier-coller d’un rendez-vous dans un calendrier ? Pourtant, la chose est tout à fait réalisable avec la version PC.

- Je dois souvent déplacer des messages vers un dossier de mon ordinateur. Pourquoi la commande Pomme+Y ne fonctionne-t-elle pas quand je veux refaire exactement la même opération ?
Excel

- Où est passé le mode Aperçu des sauts de page  ? On l’a remplacé par un truc qui se nomme, en anglais, Page Layout, mais on ne peut y saisir les sauts de page et les déplacer comme dans les versions antérieures. En tout cas, je n’ai rien vu qui permet de le faire. Pourquoi ?

- Dans la version 2007, le bouton droit donne accès au « pinceau » de copie de mise en forme. Pourquoi ne pas avoir intégré cette fonction à la version 2008 ?

- Peut-être est-ce imputable à Mac OS X, mais pourquoi, lors d’un double clic sur le bouton d’une boîte de dialogue, cette dernière ne se ferme-t-elle pas avec le choix sélectionné ?

- Pourquoi se voir forcé de fermer la boîte de dialogue de la fonction Recherche ou Remplace, alors que dans Word ou Entourage, le logiciel permet de continuer à travailler ?
PowerPoint
Comme j’utilise Keynote pour mes rares présentations, je n’ai pas vraiment de commentaires à émettre sur ce logiciel.
Pour une présentation relativement complète sur les nouveautés et certaines beautés d’Office 2008 pour Mac, je vous invite à lire cet excellent article sur le site de Clubic.
 
 

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Mac Québec 2608 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine