Magazine Sexo

Halloween et sexualité

Publié le 08 octobre 2013 par Annelolotte

Halloween approche à grands pas. Pour mieux comprendre comment ce phénomène anglo-saxon travaille notre imaginaire et nos désirs sexuels, Alain Héril nous donne son point de vu sur la psychologie qui se cache derrière les festivités d'Halloween. 

SP:  En psychologie, Eros (le désir sexuel) et Thanatos (la mort) sont deux entités opposés. En réalité ils sont les deux instincts de l'homme les plus forts et il y a un parallélisme entre le climax amoureux et l’extase de la mort.  Avoir une relation intime lors d’Halloween peut-il être une forme de vivre cette dualité de forme amusante et stimulante?

AH:  Halloween est une fête où le jeu avec la représentation de la mort, de la peur, de l’effroi… se fait dans la joie et avec une certaine idée ludique voire enfantine.

On joue à être autre chose que soi tout en révélant une part enfouie de soi-même qui ne s’exprime pas habituellement dans l’espace public.

C’est un jeu avec la transgression qui ne peut que stimuler le désir sexuel. Aussi avoir une relation intime pendant Halloween c’est convoquer les énergies d’Eros et de Thanatos et les laisser cohabiter dans le dialogue des corps. Mais c’est aussi une manière de « faire la nique » aux énergies mortifères car dans tous les cas c’est le désir qui gagne et chacun ressort plus vivant et plus tonique de ces noces particulières.

SP:  En quoi le fait de porter un costume d'Halloween pour une femme et d'instaurer le jeu du chantage, peut il être bénéfique pour le couple ?

AH:  Revêtir le costume d’Halloween représente le fait de jouer avec les images et de se donner la possibilité d’un comportement en lien avec le déguisement que l’on porte et non avec le rôle social qui est habituellement le sien.

Lorsqu’une femme porte un déguisement durant Halloween elle peut représenter la sorcière c'est-à-dire une femme libre, expansive, proche des éléments… une femme sexualisée et jouissante. Derrière cette image, au-delà du jeu avec la morbidité, elle affirme sa dimension libre et dominante.

Tout cela ne peut être que bénéfique pour le couple car cela oblige à modifier les comportements, bouleverser les habitudes, visiter d’autres lieux du lien sexuel à l’autre, accepter la surprise et l’inattendu…en bref, inscrire plus de créativité dans la sexualité !

Le jeu du chantage n’en devient que plus excitant pour l’un comme pour l’autre !

Screen Shot 2013-10-08 at 13.28.13


Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :