Magazine Société

Chereau et sarko

Publié le 08 octobre 2013 par Fabianus

Patrick Chéreau vient de nous quitter à l'âge de 68 ans. Ce grand metteur en scène aura marqué son époque en révolutionnant l'opéra (notamment celui de Wagner) et en rendant au cinéma des lettres de noblesse chevaleresques, épiques et puissantes de souffle. On se souviendra de son toilettage de l'Or du Rhin de Wagner, de ses grands films (La Reine Margot, avec Adjani, selon le roman de Dumas ou encore Ceux qui m'aiment prendront le train). Travailleur infatigable, génial créateur, il laisse des représentations théâtrales que n'auraient pas reniées ses maîtres, Corneille, Racine ou Molière...
Le même jour le petit Nicolas sortait blanchi de la sombre affaire Bettencourt. La théâtralisation judiciaire pouvait tomber le rideau. D'autres pièces viendront, n'en doutons pas, tant l'homme est un acteur sur les planches pourries de la politique.
J'ai imaginé une petite saynète de circonstance qui rallie les deux événements et se fonde sur un quiproquo. 
CHEREAU ET SARKONicolas Sarkozy rentre guilleret et frais comme un gardon à son domicile adoré.
-   Do, mi, si, la do, ré, gling, gling, bling, bling !!
Du bas il perçoit de ses tympans fragiles et souverains  la jolie musique de son amour de Carla ! Les cordes ne sont pas vraiment bien accordées mais, c’est joli ! C’est un peu funèbre mais c’est joli ! Les sons sortent de la fenêtre grande ouverte car, en dépit des premières salves d’automne, il règne une température douce pour la saison !
Nicolas est heureux ! Il sifflote avant de regagner son foyer ! Il est serin ! Il vient de recevoir un joli cadeau de la part des juges qui, semblent-ils, ne sont pas rancuniers vis-à-vis de l’ex pourfendeur de la magistrature ! Oui, il a obtenu un non-lieu dans cette sale affaire Bettencourt où on l’accusait d’avoir abusé de la faiblesse d’une riche héritière devenue sénile et, par voie de conséquence, soumise à des convoitises de tous calibres y compris politiciens !
Oui, Nicolas est heureux ! Il laisse son ancien Ministre Eric Woerth plonger tout seul et comme un grand dans le marigot du Tribunal Correctionnel ! Nicolas s’en sort vainqueur, il ôte ce sparadrap qui l’empêchait d’envisager un retour aux premiers rôles ! Il va pouvoir repartir d’un bon pied et bouter du champ politique ce Fillon qui commence à le brouter menu menu ! Et encore, il reste poli !
Mais il a le temps d’y penser ! Pour l’instant c’est le retour à la chaude ambiance du foyer !-   Bonjour ma Carlita, c’est joli ce que tu jouais, un peu triste peut-être ?-   Oui, je devrais jouer plus enjoué, pour fêter ta victoire…-   Ah, tu es au courant ? Je pensais te faire la surprise…-   Oh, tu sais on ne parle que de ça ! En fait, heu, si je joue triste c’est parce qu’il vient de mourir !-   Il ? Qui ça « IL » ?-   Ah, tu n’es pas au courant ?-   Non, apparemment ! On ne parle que de moi mais pas de « IL » !-   Heu, voilà. Il vient de mourir à l’âge de 68 ans ! Vraiment, on peut dire que nos vies ne valent pas grand-chose !-   Qui « IL », tu peux me le dire enfin, Carlita ?-   Ben, heu, un grand monsieur cher aux, cher aux…-   Ben dis donc ça te remue mon cœur ! Tu n’arrives même pas à finir ta phrase !-   Excuse-moi ! Mais, il était si brillant ! Autant pour le théâtre que pour le cinéma !-   Ah !! Depardieu est mort ?-   Non ! Enfin ! Ce n’était pas un acteur…Enfin, si peu ! Mais il était un incomparable metteur en scène, tant pour les planches que pour le grand écran. Vraiment il ne faudrait pas qu’on l’oublie comme si de rien n’était…-   Qu’on oublie qui ? Tu peux me le dire enfin !-   Mais l’auteur de la « Reine Margot » mais aussi d’Intimité, un véritable artiste de gauche !-   Je comprends que je ne le connaisse pas ! C’est qui ?-   Un géant qui a revisité l’œuvre de Wagner ! Pour l’or du Rhin il a transformé les flots en barrage hydroélectrique !-   Oui, bon, un barrage hydroélectrique c’est quand même plus ressemblant que ne le serait une centrale nucléaire ! Ca ne me dit pas qui est ce Monsieur ! Un écolo ?-   Une belle âme, un talent rarissime ! L’auteur de L’homme blessé qui évoque d’une manière belle et crue la prostitution et l’homosexualité bien avant que le Sida ne fasse ses ravages !-   Bravo ! Compliment ! C’est un film qui doit plaire à Taubira, je suppose !-   Ne sois pas acide, mon amour ! Cet homme avait le soleil d’un génie et l’humilité d’un sage ! Il aura profondément changé le regard qu’on porte sur le théâtre ! -   Oui, bon, on arrête les devinettes ! Je suis sûr que si la femme de notre Premier Ministre de mes c… pose la même question à son mari politicard il y a fort à parier que sèche Ayrault !-   Oui, c’est cela mon amour !-   Quoi ? Qu’ai-je dit ?-   Que c’est Chéreau ! Tu ne trouves pas que c’est triste ? A seulement 68 ans !-   Mais enfin ma Carlita, il n’a pas 68 ans il a…en fait je n’en sais rien ! J’imagine qu’il doit avoir 63 ou 64 ans ! Non il ne fait pas 68 ans et je ne vois pas en quoi c’est triste qu’il sèche ! Il est simplement ignorant comme moi ! Bon c’est vrai, tu me l’as déjà dit « je n’ai pas de culture » si ce n’est les séries télévisées ! Je n’ai toujours pas lu La princesse de Clèves !-   Mais de quoi parles-tu ?-   Mais de Ayrault, voyons !-   Ayrault ! Mais que vient-il faire là-dedans ? Ah, oui, je me rappelle : tu as dit que si la femme de l’autre lui posait la question c’est sûr que c’est Chéreau ! On se demande ce qui te fait penser à une telle évidence ! Comme s’il coulait de source que l’hôte de Matignon ne connaisse que notre brave disparu !-   Je n’y comprends rien ! Bon tu me diras quand tu veux ! Moi j’attends le groupe des amis pour fêter ma victoire. Beaucoup viendront en covoiturage et d’autres, ceux qui m’aiment, prendront le train ! -   C’est cela mon amour ! Tu sais bien de qui je parle ! Oui, c’est aussi l’auteur de ce film ! En fait, tu veux me faire comprendre que tu sais qui c’est en évoquant habilement ses œuvres ! Finalement tu te cultives en ce moment ! Tu n’irais pas au cinéma ou dans des cinémathèques, par hasard, pendant que je garde notre fille ? Hum ? -   Bon écoute Carlita, cette discussion me dépasse ! Je prends une douche et je reviens. Prépare l’apéro en quantité ! Y’a Hortefeux qui rapplique et tu connais sa descente !

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Fabianus 1077 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Magazine