Magazine

Forbidden Kiss à la marocaine !

Publié le 07 octobre 2013 par Ahmedafi

Nous avons tous entendu parler de ce jeune couple qui, en plein ramadan, fut surpris par les autorités qui ont défoncé la porte de leur appart’ pour les trouver l’un dans les bras de l’autre. Cet acte, punissable selon les autorités, a fait le tour des réseaux sociaux où la communauté marocaine s’est indignée, non face au comportement du couple, mais plutôt face à l’agressivité des autorités qui se sont voulus condamner deux citoyens qui normalement sont libres de leurs faits et gestes tant qu’ils sont chez eux.Manger est donc interdit durant le mois de Ramadan. Que vous soyez chez vous ou dehors, les autorités n’en ont rien à cirer et sont prêts à vous le faire payer.A présent, c’est une autre histoire (encore plus malheureuse) qui fait le buzz sur la toile. Dans la toute petite ville de Nador, deux adolescents de 15 ans ont eu le malheur de s’embrasser en public et de publier leur jolie photo sur Facebook.Résultat : Les deux jeunes tourtereaux ont été arrêtés pour atteinte à la pudeur. Et pour honorer la formule du 1+1=3, même le photographe a été arrêté pour le même motif.C’est l’association nommée « Organisation pour les droits de l’homme et les libertés publiques » qui a porté plainte contre ces trois jeunes victimes, et son président, Fayçal El Morsi (big lol) justifie son acte en déclarant :
« Le but n’est pas de terroriser les mineurs de Nador mais d’éclairer certaines choses, pour savoir qui est derrière tout ça. Vous imaginez des photos pareilles qui circulent dans une ville traditionnelle comme Nador ? »
En ce moment, les trois jeunes sont dans des centres pour mineurs après avoir passé 24 heures dans le commissariat de la ville (mais attention, Monsieur Fayçal ne voulait pas les terroriser). Le 11 octobre, ils comparaîtront devant le tribunal de Nador. Ce baiser, cet acte innocent (oui, je pèse mes mots) leur a coûté très cher finalement.Décidément, on aura tout vu en 2013.Ce que j’en pense : Chers hauts responsables, décidez-vous. On ne peut pas arrêter deux amoureux et laisser une prostituée en liberté. On ne peut pas arrêter un journaliste et laisser un violeur en liberté.Si vous voulez que l’on respecte les lois de ce pays à la lettre, commencez par les appliquer vous-mêmes. Incarcérez ceux qui méritent de l’être, supprimez les intérêts tant qu’on y est, ne laissez pas la prostitution, le tabac et l’alcool battre leur plein dans nos villes. Quoi ? Attendez, j’entends mal… Vous ne pouvez pas ? Vous n’en êtes pas capables ? Alors laissez-nous vivre, bon sang.buttonbaiser_interdit_10_2Source : http://wolynd.blogspot.com

Vous pourriez être intéressé par :

Retour à La Une de Logo Paperblog

Ces articles peuvent vous intéresser :

A propos de l’auteur


Ahmedafi 3389 partages Voir son profil
Voir son blog

l'auteur n'a pas encore renseigné son compte l'auteur n'a pas encore renseigné son compte

Dossier Paperblog